Aller au contenu principal
Body

CRISE

L'Amazonie ravagée par les flammes : DiCaprio alerte, le G7 débat et Bolsonaro dénonce

Les flammes ravagent l'Amazonie. Les alertes sont données par les responsables politiques sur les réseaux sociaux. Il y a une urgence. Une crise politique même. Le poumon de la terre brûle. Que font les présidents ?

Le président français Emmanuel Macron a donné rendez-vous aux membres du G7 ce week-end. Il aurait entendu le cri de détresse de Leonardo DiCaprio qui a donné l'alerte en premier sur son compte Instagram.

«Terrifiant de penser que l’Amazonie est la plus grande forêt tropicale de la planète, créant 20% de l’oxygène de la terre, essentiellement les poumons du monde, est en feu et brûle depuis 16 jours, sans aucune couverture médiatique! Pourquoi ?», a alerté l'acteur de l'environnement.

Et d'interroger : «L'Amazonie a besoin de plus que nos prières. Alors que pouvez-vous faire ?». Emmanuel Macron urge et répond par un twitte. Il utilise la même photo postée par Leonardo DiCaprio, qui a d'ailleurs suscité des critiques. «Notre maison brûle. Littéralement : l’Amazonie, le poumon de notre planète qui produit 20% de notre oxygène, est en feu.

C’est une crise internationale inédite. Membres du G7, rendez-vous dans deux jours pour parler de cette urgence», a écrit le président français Emmanuel Macron dans un tweet rédigé en français et en anglais. Cette réunion urgente annoncée par le président français, pour décider du sort de l'environnement aura lieu lors du sommet à Biarritz qui a pour thème « la lutte contre les inégalités » qui doit, selon l'Afp, aborder les grands dossiers diplomatiques du moment mais aussi l'urgence climatique.

D'autres personnalités politiques dans le monde se demandent, entre autres, s'il s'agit d'une cause naturelle ou d'un acte volontaire ! Le président brésilien dit ne pas avoir confiance en ses pyromanes (ONG). Il importe de préciser que l'Amazonie brésilienne, qui abrite un million d'indigènes et trois millions d'espèces, brûle depuis plus de deux semaines.

Depuis le début de l'année, l'Amazonie brésilienne a enregistré 74 000 incendies, soit une augmentation stupéfiante de 84% par rapport à la même période l'an dernier selon le bilan de l'Institut national de recherche spatiale (INRS).

Les scientifiques et les défenseurs de l'environnement attribuent l'accélération de la déforestation au président Jair Bolsonaro, qui a lancé une invitation ouverte aux exploitants forestiers et aux agriculteurs à défricher les terres après leur entrée en fonction, en janvier. ⁣«La plus grande forêt pluviale du monde est un élément essentiel de la solution pour le climat mondial.

Sans l’Amazonie, nous ne pouvons pas contrôler le réchauffement de la Terre.» précise encore DiCaprio dans sa publication. Le président brésilien Jair Bolsonaro n'a pas tardé a réagir quant à la décision d'Emmanuel Macron de réunir le G7. Il le traite de vouloir "instrumentaliser" l'affaire des incendies pour des intérêts politiques.

«Je regrette que le président Macron cherche à instrumentaliser une question nationale du Brésil et d'autres pays amazoniens pour des intérêts politiques. Ou c'était sensationnaliste qu'il ait fait référence à Amazônia (faisant appel à de fausses photos) et qu'il n'ait rien contribué à résoudre le problème. Ou gouvernement brésilien selon le dialogue, basé sur des objectifs et ne se respectant pas», s'offusque Bolsonaro sur son compte Instagram.

Le président brésilien ne s'arrête pas sur ce point. Il accuse le présent français et prend sa décision pour du «colonialisme». «Selon la suggestion du président français, le fait que les sujets de l’Amazonie ne discutent pas du G7 avec une participation à deux pays de la région, évoque une mentalité de colonialisme non catégorisée non connue au XXIe

Auteur
Mounir Outemzabt
 

Ajouter un commentaire