Aller au contenu principal
Body

EXPRESS

Le détenu Tayeb Louh évacué à l'hôpital, le procès d'Abdelghani Hamel reporté

Le procès de l'ancien patron de la police a été reporté. En cause ? le transfert à l'hôpital de Tayeb Louh, l'autre ponte du régime de Bouteflika.

Le juge près le tribunal de Blida a décidé, jeudi, de reporter au 19 mars  le procès de l'affaire impliquant Abdelghani Hamel, ancien Directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), et Noureddine Berrachdi, ancien chef de Sûreté de la wilaya d'Alger.

La décision du report du procès a été prise à la demande du collectif de défense de l'accusé Noureddine Berrachdi, en raison de l'absence de certains témoins, et à leur tête l'ancien ministre de la Justice, Tayeb Louh, détenu actuellement, et qui aurait été transféré à l'hôpital, selon le même collectif.

Le collectif de défense de Berrachdi a demandé, en outre, la mise en liberté provisoire de son client jusqu'à la date de l'audience, demande qui a été rejetée par le Tribunal, a fait savoir l'un des avocats de l'accusé dans une déclaration à l'APS.

Les deux accusés Abdelghani Hamel et Noureddine Berrachdi, qui ont assisté à cette audience, sont poursuivis pour "abus de fonction pour l'obtention d'indus privilèges à caractère professionnel en vue de la préservation du poste de Directeur générale de la Sûreté nationale (DGSN) ou d'un poste supérieur en vertu de l'article 33 de la loi relative à la prévention et la lutte contre la corruption".

L'accusé Berrachdi est poursuivi pour "abus de fonction", en dépêchant des éléments de la police à la Conservation foncière de Bir Mourad Rais (Alger) afin d'obtenir, sans autorisation, des informations concernant la liste des personnes ayant acheté des appartement dans un immeuble appartenant à Kamel Chikhi".

Ont assisté à cette audience, en sus des deux accusés Abdelghani Hamel et Noureddine Berrachdi, nombre de témoins, dont Chikhi Kamel dit "El Bouchi", détenu dans une affaire de corruption, et des cadres de la sûreté nationale.

Auteur
Avec APS
 

Ajouter un commentaire