Aller au contenu principal
Body

URGENT

Le général Babouri Abdelwahab, patron de la DCSA, aurait été limogé

A l'issue d'une réunion qui a été organisée aujourd'hui samedi à l'état-major, nous avons appris d'une source sûre que le général Babouri Abdelouahab, patron de la Direction centrale de la sécurité de l’armée (DCSA), a été limogé et remplacé le général Nabil.

Le général Nabil qui prend donc les renseignements internes de l'armée était jusqu'à récement l'adjoint du général Bouazza patron de la Direction de la sécurité intérieure.

En mai dernier, en plein effervescence de la dissidence citoyenne, le vice-ministre de la Défense a décidé de procéder à un large mouvement dans les différents corps du renseignement en plaçant notamment l'héritière du terrible DRS sous la coupe du ministère de la Défense. Depuis c'est le général-major Mohamed Kaïdi, placé à la tête de la direction de la surveillance et de la sécurité (DSS), qui coordonne l'ensemble de l'appareil du renseignement.

Ce premier mouvement dans la sécurité intérieure de l'armée depuis avril dernier intervient au moment où le chef d'état-major se retrouve face-à-face avec les millions de manifestants qui sortent tous les vendredis pour exiger le démantèlement du système, le limogeage du gouvernement Bedoui et l'annulation de la présidentielle. 

Le dernier ordre de Gaïd Salah en direction de la gendarmerie pour empêcher les habitants des autres wilayas de se rendre à Alger vendredi a choqué plus d'un Algérien.

Auteur
La rédaction
 

Commentaires

Permalien

Les généraux algériens ont fait ce qui n'a jamais été fait par les généraux français du temps de la guerre d'indépendance.
Ils pensent que ce pays leur appartient ni par la mérite, ni d'ailleurs par filiation, ni descendance, mais par la force puisqu'ils détiennent les fusils oubliant que les soldats sont des enfants du peuple et qu'ils ne tireraient pas sur lui même s'ils recevaient un ordre fou de ceux qui sont à leur tête.
Tous les corrompus, ceux qui ont mangé à satiété en affamant le peuple, paieront le prix de leur forfaiture.
Le peuple vous dit que "la horde des égarés" c'est la votre messieurs les généraux à la bedaine démesuré juste capables d'apeurer les civils désarmés.

Permalien

Dans mon post precedent, je disais donc que ce qui se passe et se repete depuis 6 mois n'aboutira qu'avec un veritable parlement issu des localite' et non d'Alger - et qui n'a pas besoin de sieger a Alger, entre autre, mais au macquis. En fait, le siege qu'il faut est celui de debattre de temps en temps et voter des resolutions, qu'il y a lieu de debattre avec avec chacun ses constituants. En fait le general et ses institutions civiles faites de navets sont a mettre hors jeu, faute de moyens et discipline de les mettre hors d'etat de nuire, car il et elles ne font que ca tout compte fait. Avec un parlement parallele, se sont tous les pays qui retireront leurs chancelleries. La France vient d'ouvrir le bal...
Oui c'est ouvrir une breche vers une guerre civile... peut-etre ! A moins que d'autres generalettes, comprennent qu'il est\mieux de se debarasser d'un vieux con que devoir tirer sur leurs propres familles !
En un tel etat des choses, le gaid va devoir transformer ses sous-generaux et Colonels en Poules... Les algeriens n'auront qu'a suivre le spectacle.

Permalien

Il faut qu il y ai des élections présidentielles si non c est l anarchie totale ; même si ça ne vous plais pas

Ajouter un commentaire