Aller au contenu principal
Body

REGARD

Le général-major Gaïd Salah : un flic dans la mafia !

Le vice-ministre de la Défense Ahmed Gaïd Salah et les frères Bouteflika.

On se croirait dans un rêve ou dans une série télé. Ahmed Gaïd Salah renverse Saïd, Toufik et Tartag et les envoie en prison ! 

Vous m’en direz tant ! Qui l’eut cru ? Les trois dieux d’Algérie démythifiés. Du paradis d’El Mouradia à l’enfer d’El Harrach ! «Koun fa yakoun». On le savait bon tireur, mais de là à faire pareil strike ! Mon vieux ; tu nous impressionnerais presque. Ça veut dire qu’à 80 ans, pris de remords, El Gaïd, aurait rejoint le rang du peuple ? On a  tout de même du mal à le croire. 

On se souvient des paroles sans concession de l’ex-général Benhadid à son égard en 2015, qui le traitait d’«incapable» et de "personne insignifiante qui n’a pas le soutien de ses troupes". Le voici en train de malmener publiquement des poids lourds du Bouteflikisme. A-t-il atteint, depuis, un tel niveau de puissance que, lui, le vilain petit canard, peut manger désormais du lion ? Belle progression, mais effrayant, tout de même ?

Peut-être qu’il serait réellement avec nous après tout ? Qu’il a été injustement inscrit dans la liste des « Ga3 » ? Que nous avions tout faux, nous, qui ne faisons que chanter des hymnes au «dégagisme», adeptes convaincus du « tous pourris »? Peut-être bien qu’à la fin, Gaïd est un type bien. 

Mais il y a comme un malaise qui subsiste chez les suspicieux que nous sommes. C’est peut-être qu’on a tous un peu en tête, sagesse populaire oblige, cette histoire du chat qui, pour convaincre la souris de sa rédemption, s’était promis publiquement d’aller à la Mecque. La souris ne craindrait donc plus rien puisque le chat deviendrait El Hadj le chat.

Toutes ces années, donc, passées par El Gaïd sous les ordres des Bouteflika seraient-elles l’effet d’une hallucination collective ? Ses longs discours doux, généreusement édulcorés par des «fakhamatouhou» (excellence) et des « El Ab El Moudjahed » (le père de la révolution), ne sont-ils que des acouphènes imaginaires ? 

Les vidéos où on le voyait, en 2013, au Val-de-Grâce, partager un café «Facto» avec un président en peignoir, n’étaient finalement que des «fakes». Ses menaces envers ceux qui osaient critiquer, des années durant, le rouleau-compresseur anticonstitutionnel, qui a écrasé, lois et instances républicaines, ne seraient que le fruit d’un pétard géant fumé collectivement entre Algériens ? 

Ses avertissements, ultimatums, injonctions, emprisonnements de militaires ayant dénoncé la mainmise du frère Saïd sur le pouvoir, n’étaient au final, que l’effet d’El ârâr (genévrier) qui a fait croire, dans le temps, à l'halluciné Chadli, qu’il était réellement président ?

Maintes fois l’application de la loi 102 de la constitution a été réclamée, et maintes fois, elle nous a été refusée par le vice-ministre de la Défense qui nous expliquait, les yeux rivées dans ses papiers (vieille habitude d’écoliers !), qu’il accordait tout son soutien au président qu’il savait pourtant, plus que quiconque, malade et aphone. 

À moins que dans notre détestation maladive de tout ce qui est Bouteflikiste, on est passé à côté d’une évidence astucieusement dissimulée par le général Gaïd Salah et que, pour se faire accepter par «El Issaba», il fallait faire mine d’être un membre à part entière de cette «El Issaba ». Se comporter comme elle. Voler comme elle. Acquérir des terrains et des usines à sa manière. Traiter ses affaires avec elle. Doter ses enfants d’inestimables avantages. Leur offrir des start-ups en cadeau d’anniversaire, des passeports diplomatiques pour la sixième et des études à l’étranger pour leurs dix-huit ans. Que nous sommes bêtes à la fin !

Les placements aux Emirats ne sont que stratégie de dissimulation, les comptes off-shore, que des tenues de camouflages. Au fait, El Gaïd Salah est un agent double au service du peuple. Un agent de 80 ans qui a passé 60 ans dans l’armée, dont quinze comme responsable à part entière du désastre algérien, et qui, au crépuscule de sa vie, rejoint le peuple pour exécuter enfin sa mission. La belle affaire !

Pour ceux qui se demandent encore comment s’est terminée l’histoire d'El Hadj le chat et de la souris, le chat a dit simplement « Bismillah » avant de n’en faire qu’une bouchée de la souris crédule, alors, qu’avant, il l’aurait mangé sans rien dire. 

Auteur
Hebib Khalil
 

Commentaires

Permalien

Le Général GAÏD Salah , est un vrais Moudjahid , et il sait très cacher son jeux . Tout le monde pense que
c'est le petit canard des bouteflika les mafieux qui ont détruit notre pays et son peuple Valeureux ?.
Mais , le petit canard , c'est avéré Un Grand Homme issu de ce Peuple Valeureux , il à plié le parrain mafieux et sa fratrie de fripouilles , hadda la moche, kouninettes les juifs , ghebrita la juive et d'autres minables les ouyahya et consorts ?. A l'A.N.P , ils y à des Hommes capables de faire de bonnes choses .Alors ils faut encourager ses gens et êtres passions . Le merdeux le zerdi d'el mouradia sous les verrous est une magnifique chose et une très bonne nouvelle à la veille du mois sacré. Saha Ftourkoum.
Lt. Rabah Ibn Abdelaziz.

Permalien

Inspiré @ LEHBIB. C'est de la dynamite. De la mikhrayeuse, même, pour le concerné. Si qlq1 peut lui lire cet épitre! ce serait le top!

Permalien

Quand on a accompagné des voleurs et des escrocs du peuple pendant 6 décennies, on ne peut sortir à la fin et dire que je regrette tout et faites moi confiance : jurer qu'à partir de demain, je vous défendrai et cesserai de vous faire du mal et de vous voir en ennemis.

Monsieur GAID se prépare à être président à partir du 5/7/2019 et le bon peuple que nous sommes, nous n'arrêtons pas de nous accrocher à un galonné pour nous conduire vers la liberté et la démocratie qu'il a totalement ignorées durant plus d'un demi-siècle.

Non, ce qui se passe actuellement est un combat entre clans du même pouvoir assassin et négateur des droits du peuple.
Un mangeur de rats ne change pas que vous l'appeliez hadj Kaci, hadj Bezza ou hadj kaka sauf votre respect.

Permalien

Votre gaid Salah recevra sa dose tout aussi bien que Toufik ou tartag.
Il ne s'en sortira nullement de l'auto desttuction clanique des généraux dont Gaid Salah semble le Boss du clan chaoui de l'armée.
Un tir de sniper et bof un tas de Problèmes partent
Ça sera l le sortilège des vas nus pieds érigés en gros potentats amateurs de dictature militaire....
Gaid Salah est devenu la cible principale privilégiée malgré lui.
Car les deux T en tôle ne signifie qu'un coup de canif

Permalien

Gaid Salah, est en train de defendre son trone. Zeroual et Khaled Nezar l'on convaincu que Said Bouteflika, Toufik et Tartag veulent le renverser. C'est la raison qui l'a poussee a agir le premier avant que ce ne soit trop tard pour lui. Ce n'est donc, ni pour le bien du peuple ni pour autre chose, c'est pour la sauvergard de son trone du tonnere.

Permalien

UNE SEULE SOLUTION POUR CE PAYS: REFAIRE '' 1 NOVEMBRE 54'', SE DÉBARASSER DE CETTE RACAILLE DE GOUVERNANTS ALGÉRIENS, LEURS FEMMES ET ENFANTS. COUPER TOUS LES LIENS AVEC LA FRANCE, ET REBÂTIR LE PAYS SUR DE NOUVELLES BASES ET ALLIANCES.

Permalien

Que voulez vous en fin de compte. Boutef a été écarté avec ses principaux acolytes, les directeurs chargés de la sécurité etc ont été mis en taule. Maintenant vous êtes après la tête de Gaid. Une fois que vous aurez sa tête, qui va gouverner ce pauvre peuples livré à lui même. Peut être vous qui avec vos blabla dans le vide vous allez propulser Algérie vers le super développent en usant de vos gaz à moins que vous demandiez à l'un de nos voisins de prendre le gaz naturel, le vrai, en échange de vous offrir des services et vous faire croire que vous êtes plus importants que vous n'avez lair vraiment

Permalien

Selon IBN KHALDUN les peuples de culture ARABE sont farouchement opposés à deux choses essentielles:

1. La JUSTICE.
2. La LIBERTE.

Ceci se vérifie avec exactitude dans le monde dit ARABE....!!! Qu’IBN KHALDUN qualifie de KHARAB.

Permalien

Une guerre personnelle de Gaid Salah contre ceux dont il a peur même en prison militaire.
La guerre intra ANP est ouverte aux réactions imprévisibles mortelle les autres vont commencer les hostilités.
Une Phase cauchemardesque s'ouvre Pour les chefs militaires chaouias qui en abusent de la main mise sur l'armée depuis 1962 et Boumediene.
Le peuple des chaouias n'est pas dupe quand à Nezzar et Zeroual ils seront emportés par la tornade prévisible des violences.
Un basculement vers l'armée actuelle des vindictes populaires s'annonce à courte échéance car le fossé est énorme.
Gaid Salah s'est piégé par ses turbulences caracterielles primaires faisant de lui le verrou à toute solution politique soft.
Cela entraînera l'Algérie à la solution cauterisante des puissances étrangères Pour rétablir un ordre imposé reconfiguration l'Afrique du Nord wa saddaka Allah Al Adim.

Permalien

Les hostilités déclarées qu'on voit ne sont en fait qu'un mécanisme épidermique de conservation devant le rouleau compresseur du Hirak. On se regroupe donc clan des chaouias contre le clan des tlemceniens pour s'installer au centre, quitte a dégager d'un accord tacite entre eux tout représentant du centre.
Heureusement que le Hirak a montré que plus jamais de régionalisme au pays. Seules les compétences comptereont

Permalien

Si t'es tombé raide baba et complètement groggy par l'ampleur de cette révolution, c'est que t'es :
- Ou des clans du "KASHIR" et je te souhaite de ce fait bon courage pour la suite; t'en aura besoin.
- Ou des voisins d'à côté et je te souhaite la même destinée pour toi et ton peuple; vous en aurez besoin également.
- Ou aucun des deux mais, à ce moment-là, quand on a rien à dire, mieux vaut s'autoriser à fermer sa gueule!

Permalien

Aux quelques cachiristes qui s'aventurent, ou sont en service, sur ce site : GET THE FUCK OUT OF HERE !
Votre gaid, comme aux temps des gaids de l'Algérie française, gère ses affaires et essaies de sauver ses fesses. S'il aimait ce peuple, il ne continuerait pas à lui imposer ses hommes et son élection truquée et il ne continuerait pas à nous insulter en répétant que notre révolution a été téléguidée par toufik.

Permalien

Ce que veut le peuple - du moins celui qui manifete' est clair: il ne veut plus être gouverné comme par le passé où les dirigeants sont désignés par des laboratoires où plastronnent des gens qui ne sont mus que par le partage de la rente et la répartition sectoriale de l'activité économique entre eux et leurs progénitures.

Les militaires ont fait le premier coup d'état au GPRA et cela a continué jusqu'au jour d'aujourd'hui.

Que les militaires regagnent leurs casernes et laissent le peuple décider seul des gens qui doivent le diriger est-ce si difficile à comprendre?

Nous faire croire que le GAID est animé d'une quelconque bonne volonté à l'endroit du peuple est le plus gros mensonge de ces derniers mois. Comment voulez-vous que l'on vous croit alors que des "gendarmes" filtrent tous les vendredis les passages des gens de l'intérieur vers la capitale comme si cette dernière ne leur appartient pas et pourtant capitale du pays qui est le leur.

Comment voulez-vous croire quelqu'un qui cite 3 articles de la constitution et qui ne fait usage que d'un? Comment voulez-vous qu'on le croit quand c'est la même équipe qui a servi de serpillère au nain d'OUJDA qui continue à diriger le pays et à organiser des élections?

Nous ne voulons plus être menés par la barbichette par des généraux incultes incapables de lire correctement un bref discours qui leur est préparé par avance.

Permalien

Nuance Gaid Salah n'est pas un prophète mais bien un grand homme . Certes il avait coutoyé tous les hommes d'Etat durant la période de Bouteflika mais que pouvait-il faire sans ce peuple qui se laissait faire ? Mais lorsque la situation a changé de camp il a été à l'honneur. Aucun autre homme du monde aussi important par sa fonction dans ce monde n'aurait pris la décision d'écarter un Président entourés de loups comme l'avait dit un jour Boumédienne en plein réunion du dernier comité central du FLN où il avait traité certains de proches collaborateurs de loups dont ils ne pouvaient chassé faisant allusion à Benchérief, Messadia et autres. Gaid Salah avec ses décisions veut porter le pays de la démocratie à bon port et ceux bien sure avec tous ces officiers conseilleurs alors de grace laisser les travailler et ce n'est guère le moment des comptes et le jour où notre pays aura son Président alors la ça sera à lui de procéder à traduire toutes les racailles devant les tribunaux et ce qui se passe aujourd'hui je trouve qu'il est illégal car le nouveau Président de la transition n'est au fait que pour la continuation de a continuation de l'Etat suivant tous les articles de la charte nationale et d'où meme la justice n'est meme pas protéger pour prendre les grandes décisions pour les auteurs de dilapidation de l'argent public et tout jugement peut etre nul et caduc.par le seul fait que les juges eux meme ne sont pas protégés par un Etat de droit et dont certains de ces grands messieurs doivent etre jugés pour corruption après révisions in cha allah d'autres grands dossiers où ils avaient sucer leurs doigt entouré de miel pour simplement s'enrichir au profit des pauvres algériens qui n'avaient pas de pistons et qui ont été délaisser de leur biens au profit des riches. Saha f'tourkoum .

Permalien

Le moins qu'ils puissent faire, ces nervis du système néocolonial, honni et vomi, à part pour les "cachivores", est de se constituer prisonnier et demander pardon au peuple meurtri. Par humilité! Et le peuple pardonnera.

Permalien

Le peuple algérien est arriéré, dénudé de toute intelligence. Durant toute son existence il à était dominé , écrasé et mal traité. Il s'est toujours laisser faire comme une carpette n'importe qui s'essuie les pieds dessus.. ce qui lui arrive aujourd'hui il le mérite.
ce pays mérite une bonne révolution pour faire un nettoyage de font en comble.
Un kabyle.

Ajouter un commentaire