Aller au contenu principal
Body

SCANDALE

Le ministère des Moudjahidine interdit le film sur Ben M'hidi

Coup de tonnerre à Alger. Au moment où les officiels de la culture invitent Gérard Depardieu pour jouer à coup de devises sonnantes et trébuchantes le rôle du Dey Hussein, celui-là même qui a remis les clés d'Alger aux Français en 1830, le film d'un héros de l'indépendance est interdit.

Le biopic qui retrace la vie de l'immense Larbi Ben M'hidi est interdit par le ministère des Moudjahidine. Quelles sont les motifs de cette interdiction ? Pourtant ce film a obtenu toutes les autorités de la part des scribes du ministère ! Pour l'heure, nous n'avons certes aucune explication à ce refus.

Mais il est d'évidence que ce ministère qui exerce son magistère d'une manière implacable et autrement peu scientifique sur l'histoire de la Révolution est devenu une officine de censure.

Larbi Ben M'hidi assassiné par les paras du général Massu à Alger après l'avoir affreusement torturé est un personnage emblématique de la Révolution algérienne. Son aura auprès de la jeunesse algérienne en mal de repères a gagné en importance. Aussi, cette interdiction sonne a priori comme une volonté de régenter l'histoire.

Dans le message ci-dessous, le réalisateur veut croire à une levée de l'interdiction. Et laisse la porte ouverte au ministère.

Dans un message posté ce matin, Bachir Derrais écrit 

Chers amis journalistes, ce matin ,vous étiez très nombreux à m'envoyer vos questions sur l'interdiction de la projection de mon film"Ben Mhidi" en Algérie.
Effectivement le film est interdit officiellement on me mais je vous demande d'être indulgents, laissant temps de contacter mes partenaires ,mes avocats afin d'analyser cette interdiction.
Merci pour votre compréhension.
Bachir Derrais 
Le 2 septembre 2018

Ben Mhidi

Auteur
La rédaction