Aller au contenu principal
Body

DISSIDENCE CITOYENNE

Le niet des Algériens aux "propositions" de Bensalah (vidéo)

Abdelkader Bensalah n'a pas beaucoup patienté pour recevoir la réponse des Algériens à son discours tenu hier jeudi.

Il faut vraiment faire preuve d'un aveuglement volontaire pour ne pas écouter les millions d'Algériens clamer leur envie immarcescible de changement radical du régime. 

On en est au 16e vendredi de dissidence populaire caractérisée par des manifestations réunissant des millions de citoyens de tout le pays mais rien n'y fit. Le régime en est toujours à ses vieilles cordes, à ses menaces empreintes de paternalisme et de bout de concession. 

C'est un peuple civilisé, droit et fermement convaincu que son destin se joue ici et maintenant. Cette dissidence pacifique et unique dans l'histoire se veut rassembleuse. Joyeuse et respectueuse des uns et des autres. Elle n'a qu'un objectif : changer de système politique radicalement. 

Les mots d'ordre claquent dans le ciel du pays comme un défi à ce pouvoir vieillissant. Etat civil, pas d'Etat militaire, dégagez tous, transition, Liberté, démocratie...

Auteur
La rédaction
 

Commentaires

Permalien

Ya sidi Irouhou ga3, apres on installera une commission independante qui va s'occuper de l'election du nvx president. Mais, il y a un truc tres important que certains politicards veulent mettre de cote deliberement, le president elu va herite de la meme constitution qui a hissee Bouteflika au rang d'un EMPEREUR, c'etait lui qui designait le premier ministre, le president du parlement, le president de la commision de la justice, et c'est lui le ministre de la defense. Donc, en fin de compte rien ne changera, tant que la constitution ne sera pas corrigee, avant d'entamer les elections. Aucun, president qui sera elu, ne souhaiterait changer la constitution actuelle, car elle lui assura les pleins pouvoirs et fera de lui un president qui va durer au sommet de l'etat une eternite, et ca sera tres difficile de le deboulonner surtout s'il fait parti du clan islamo-baathiste, il aura le soutien des mosquees, de chaines tv public et Offshort. Tout d'abord, il faut changer la constitution, avant de parler des elections si le peuple algerien ne veut pas revivre la meme situation qu'il a vecu depuis 1962.

Permalien

Ya sidi Irouhou ga3, apres on installera une commission independante qui va s'occuper de l'election du nvx president. Mais, il y a un truc tres important que certains politicards veulent mettre de cote deliberement, le president elu va herite de la meme constitution qui a hissee Bouteflika au rang d'un EMPEREUR, c'etait lui qui designait le premier ministre, le president du parlement, le president de la commision de la justice, et c'est lui le ministre de la defense. Donc, en fin de compte rien ne changera, tant que la constitution ne sera pas corrigee, avant d'entamer les elections. Aucun, president qui sera elu, ne souhaiterait changer la constitution actuelle, car elle lui assura les pleins pouvoirs et fera de lui un president qui va durer au sommet de l'etat une eternite, et ca sera tres difficile de le deboulonner surtout s'il fait parti du clan islamo-baathiste, il aura le soutien des mosquees, de chaines tv public et Offshort. Tout d'abord, il faut changer la constitution, avant de parler des elections si le peuple algerien ne veut pas revivre la meme situation qu'il a vecu depuis 1962.

Ajouter un commentaire