Aller au contenu principal
Body

PUBLICATION

Le numéro 4 de la revue "Apulée" consacré à la traduction

Cette revue annuelle publiée par les éditions Zulma fait la part belle à une pléthore de plumes de plusieurs continents.

Dirigée par Hubert Haddad, Apulée, du nom de cet écrivain berbère, né à M’daourouch (Est algérien), Apulée explore des territoires insoupçonnés de l’écriture et se laisse tenter avec une certaine gourmandise par le métissage des langues. "Ainsi pense-t-on et rêve-t-on diversement le français qui nous invente au gré des cinq continents", écrit Hubert Haddad. 

Dans « Les traducteurs du silence », Jean-Claude Bologne estime que « la langue est censée mettre en mots le réel ». Puis il s’interroge : «Mais comment rendre compte de l’ineffable ? Le poète et le mystique (croyant ou athée) éprouvent la même impuissance à raconter ce qui ne peut passer par des mots, comme s’ils étaient contraints de converser dans une langue inconnue ».

Cécile Oumhani écrit dans « Ces langues où se tisse le monde » : «Nous voyons le jour déjà étroitement enroulés dans le chant d’une langue qui rassure, guide à l’intérieur du présent et transmet aussi le passé. Elle nous accompagne depuis l’indistincte nui où notre être a commencé d’émerger. Est-ce pour cette raison qu’on la dit maternelle ? ».

Dans ce texte éclairant, l’auteure écrit plus loin : « Il existe des lieux où résonnent ensemble les langues du monde, dans leur multiplicité et avec toute la densité minérale que leur confère l’écriture. (…) Comme si le temps d’un instant, la poésie transcendait les différences, par la grâce de sa musicalité, mais aussi sans doute parce qu’elle était portée par la singularité des corps qui la disaient. La chaire de la voix, les gestes de ces poètes étaient empreints des traces plus ou moins perceptibles d’un vécu, d’une mémoire, d’un chemin. »

La revue a consacré un dossier sur l’Amérique du Nord dans laquelle se retrouve la plume de Benoît Virolle

Dans ce numéro, on trouvera des contributions de Joséphine Bacon, Yahia Belaskri, Abdelkader Djemaï, Jean-Marie Blas de Roblès, Jean-Claude Bologne, René de Ceccatty, Amin Khan, Hubert Haddad (évidemment), Jean Rouaud, Amina Saïd, Michel Le Bris…

Les amoureux de la poésie retrouveront même des poèmes traduits par Ben Mohamed et Ramdane Achab.

Ce quatrième numéro est d’une densité inouïe ( 416 belles pages) transportant le lecteur au travers des langues dans plusieurs univers poétiques.

K. G.-A.

Apulée, revue annuelle de littérature et de réflexion, éditée par les Editions Zulma. 416 pages. Prix : 28 euros.

Auteur
Kassia G.-A
 

Ajouter un commentaire