Aller au contenu principal
Body

HOMMAGE

Le Pr Mustapha Mechab, un militant au long cours s’est éteint 

Le professeur Mustapha Mechab était un militant exemplaire des luttes pour les libertés démocratiques  et la justice sociale en Algérie.

Notre frère et collègue Mustapha Mechab, Professeur des universités de mathématiques à  l’université Djilali Liabes de Sidi Bel Abbés  est décédé des suites  d’une brève maladie, le mercredi 8 septembre 2021.  

Mustapha Mechab  était une figure marquante, un militant de valeur, un combattant et un Aghelid  du mouvement syndical autonome, démocratique et revendicatif algérien depuis les années 1990 au sein du Conseil National des Enseignants du Supérieur (CNES historique, 1996-2006) dont il fut le coordonnateur national adjoint chargé de l’ouest. Il fut aussi  l’un des fondateurs du syndicat des enseignants supérieur solidaires (SESS) qui représente le syndicalisme démocratique et revendicatif dans la société algérienne de 2021. 

Mustapha Mechab fut un militant  de la continuité historique dans l’université algérienne et dans la cité  avec un génome politique hérité des valeureux militants historiques de l’UGEMA  et du mouvement social algérien autonome et démocratique après l’indépendance,  à  l’instar de Amara Mohammed Rachid, Taleb Abderrahmane, Allaoua Benbatouche, Houari Mouffok et Redouane Osmane.  Il affronta durant toute sa vie avec  un courage et  une détermination  exemplaires   les dragons noirs de la pensée unique  et  les commissaires au peuple chargés de la vérité.

Il lutta sans répit pour une université algérienne publique et de qualité et  pour la démocratisation de la gestion de l’université avec l’élection des recteurs et des doyens. Il défendit avec rigueur et  abnégation le  métier de l‘enseignant-chercheur, les revendications socio-professionnelles des enseignants du supérieur  et  un syndicalisme moderne  qui articule  la lutte pour le métier  avec les revendications  sociétales.

Depuis le 22 février 2019, Mustapha Mechab était en première ligne du Hirak à l’université et  dans la ville de Sidi Bel Abbés. Son engagement militant au sein du Hirak pour un Etat civil et de droit et pour la justice sociale en Algérie lui valut le 22 juin 2021, une condamnation à 6 mois de prison ferme assortis d’une amende de 80 000 DA et sans mandat de dépôt.    

L’aguelid Mustapha Mechab est mort libre et debout, le combat pacifique pour une Algérie libre, démocratique et sociale continue.

Prof. Farid Cherbal

Professeur des universités de génétique du cancer à l’USTHB (Alger)

 

Auteur
Farid Cherbal, professeur à l'USTHB