Aller au contenu principal
Body

Scandale

Le RCD dénonce une tentative d'assassinat contre Wassila Boughari à Chlef 

Le Rassemblement pour la culture et la démocratie a dénoncé dans un communiqué, rendu public, une tentative d’assassinat de la secrétaire nationale (SB) du mouvement associatif du parti Mme Wassila Boughari, à Chlef.

En effet, d'après le communiqué, la secrétaire qui est avocate de son état, «a fait l’objet d’une tentative de meurtre préméditée dans son bureau dans la ville de Chlef.»

L'incident a eu lieu dans l'après midi de ce mardi 3 septembre. Un individu, inconnu, est entré dans le bureau de l’avocate et l'a menacée d'un couteau.

Se trouvant menacée de mort, la victime a commencé à crier et à riposter. L'agresseur s'est enfui au point d'oublier son sac dans les lieux. Un sac «qui contenait une paire de gang et un tee-shirt», précise ledit communiqué.

Blessée au niveau du cou, Mme Boughari a été transportée à l'hôpital pour les premiers soins. Heureusement que le drame a été évité. Elle s'en est sortie avec plusieurs points de sutures, précise le communiqué. 

L'avocate s'est ensuite rendue au tribunal de la ville pour déposer plaine auprès du procureur de la République.

Le bureau du RCD condamne l'agression 

Le bureau national du parti a vite réagi et a condamné fermement l'agression. « Le RCD condamne avec plus grande vigueur cette agression contre la militante des droits humains et des libertés [...]».

La société civile a également exprimé son soutien à l'avocate qui est connue pour son militantisme et son engagement politique. Il est à signaler que l'avocate s'est portée plusieurs fois volontaire pour défendre les jeunes condamnés pour le port de l'emblème Amazigh que ce soit au niveau local ou national. 

Le RCD a tenu, dans sa déclaration, à exprimer sa totale solidarité avec Wassila, sa famille et le collectif des militants de la région.

Ainsi, il déclare «rester mobilisé pour que la lumière soit faite sur cet acte ignoble.»

Auteur
Mounir Outemzabt
 

Ajouter un commentaire