Aller au contenu principal
Body

EXPRESS

Les magistrats refusent d'encadrer la présidentielle

Les juges appartenant au Club des magistrats ont déclaré qu’ils continueront à soutenir le mouvement populaire national. Et qu'en conséquence ils n’encadreront "pas les prochaines élections présidentielles".

Cette information tombe au moment où des millions d'Algériens poursuivent leur mouvement de protestation exigeant le départ de nombreuses têtes de premier cercle du pouvoir.

Si l'on ignore pour l'heure si tous les magistrats suivront le mot d'ordre du club qui réunit leur corporation, il reste que cette prise de position radicale tranche avec le passé des homme de loi, qui étaient plus enclins à composer avec le régime.

 

Auteur
La rédaction
 

Ajouter un commentaire