Aller au contenu principal
Body

Elections locales

Les partis du pouvoir s'offrent la majorité des communes et APW

Le Front de libération nationale (FLN) et le Rassemblement national démocratique (RND) sont arrivés en tête des élections des Assemblées populaires communales (APC) et de wilayas (APW), selon les résultats préliminaires communiqués vendredi en conférence de presse par le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui.

Pour les APC, le FLN a réussi à prendre la présidence de 603 communes sur les 1541 que compte le pays, soit un taux de 30,56%, sachant que lors des élections locales de 2012, ce parti avait pris la majorité absolue dans 159 APC.

Le RND présidera, quant à lui, durant le prochain mandat électoral, 451 communes avec un taux de 26,21%.

Le Front Al Moustakbal, vainqueur dans 71 communes, confirme les résultats qu'il avait obtenus aux Législatives de mai 2017 lorsqu'il avait remporté 14 siège à l'Assemblée populaire nationale (APN).

Ce parti devance ainsi le Front des forces socialistes (FFS) qui a remporté 64 communes et le Mouvement populaire algérien avec 62 APC.

Le Mouvement de la société pour la paix (MSP) arrive en 5e position avec 49 communes, suivi du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) avec 37 communes.

Les indépendants sont arrivés en tête dans 35 communes devant Tajamoue Amel Al Djazair (31 APC) et le Front national algérien (27), alors que le parti des Travailleurs (PT) a remporté 17 APC.

Concernant les Assemblées populaires de wilaya (APW), le FLN et le RND sont également en tête avec respectivement 711 et 527 sièges, suivis par le MSP avec 152 sièges, le Front Al Moustakbal (131 sièges), Tajamoue Amel El Djazair (91 sièges) et le Mouvement populaire algérien (MPA) avec 68 sièges.

Le taux de participation à ce scrutin a atteint 46,93 % pour les APC et 44,96 % pour les APW.

Auteur
APS
 

Commentaires

Permalien

LE MAIRE N'AURA QUE QUELQUES PREROGATIVES,
LES ORDURES, L'ECLAIRAGE, LES FOURNITURES, L'ETAT CIVIL, ET LE COUFFIN DE RAMADAHAN,
SI LES NOUVEAUX MAIRES DECIDENT DE NE PAS S4OCCUPER DE CE COUFFIN DE LA HONTE CA SERA UNE BONNE CHOSE ET REDUIRA LE RISQUE DE VOIR UNE BONNE PARTIE DES MAIRES ET DES ELUS DEVANT LES JUGES,
UNE BONNE CHOSE TOUT DE MEME QUE LE MAIRE EST DESIGNE DIRECTEMENT,
LA DIFFERENCE ENTRE LES TAUX DE PARTICIPATION APC ET APW MONTRE QUE 2% DES ELECTEURS PENSENT QUE L'APW NE SERT A RIEN OU ALORS QUE LES BOURREURS DES URNES UN PEU PRESSES ONT COMMIS UNE ERREUR,

Ajouter un commentaire