Aller au contenu principal
Body

PUBLICATION

"Libre, comme le vent" de Youcef Zirem : un hymne à la liberté, à l'amour

"Libre, comme le vent" est une bouffée d'oxygène dans le paysage littéraire. Félicitations à ce grand poète romancier qui ne cesse de nous émerveiller avec de belles publications.

Ce fabuleux livre "Libre, comme le vent" est comme une éclaircie dans un ciel obscurci. Le poète est là heureusement pour nous rappeler quand tout semble pencher vers la nuit, qu'il est toujours possible de puiser au plus profond de soi les forces pour en tirer la lumière, pour être "libre, comme le vent".

Voici un titre évocateur, il interpelle le cœur et l'esprit de l'homme dont le mental est déchiré, enchaîné par les chaînes rouillées des désirs superficiels et éphémères qui font de lui l’esclave de l'illusion, où la quête effrénée pour satisfaire l’appétit vorace de l'ego, l'enferme dans l'incertitude grandissante d'une liberté qui semble impossible à atteindre. La poésie de Youcef Zirem forgée par l'expérience et les errances nous dit que le meilleur est toujours possible et que parfois un poème, un aphorisme, peut nous mener libres au bout du chemin.

La poésie de Youcef Zirem est comme cette source enchantée bénie par les dieux où coule la vérité, celle qui jaillit du fond des âges, éternelle, de toute beauté. Notre temps est court mais nous gaspillons l'énergie précieuse à courir derrière des chimères qui nous mènent vers le gouffre, et là, on ne peut s'empêcher de penser à Baudelaire, lui qui a sondé l'âme humaine. La poésie de Youcef Zirem nous donne des ailes, nous rend libres. Elle nous parle, nous approche comme une amie, comme pour nous murmurer à l'oreille qu'il est toujours temps de s'évader, de s'envoler. Youcef Zirem à travers ces vers libres nous libère de toute entrave et conditionnement.

Ces aphorismes nous rappellent la brièveté de l'existence ou nous résument en peu de mots l'essentiel, la vérité fondamentale, éclairant ainsi le mental trop longtemps alourdi par une dialectique déformée par le monde matériel. Loin de chercher à convaincre, les aphorismes de Youcef Zirem sont hors du temps, ils paraissent comme une lueur d'espoir pour les âmes perdues qui ont peur du miroir, et ceux en quête de sens.

C'est une poésie qui se laisse boire jusqu'à satiété, mais en vérité celui qui plonge dans cette eau de la terre et du ciel voudrait y rester, pour ne plus en sortir, tant la béatitude de l'essentiel loin du superflu brille comme le soleil qui donne vie. Le poète a un regard juste sur le monde qui l'entoure. Il est témoin de son temps, il voit la folie du monde, (...Happé par la solitude, le joueur de saxophone s'arrête; son instrument détruit, il laisse le chaos se propager; dictatures imposées par le nouvel désordre mondial, les caravanes du mensonge s'emballent... Ivresse impossible, le papillon est déjà hors-jeu; tes neurones saccagés frétillent; seul le désir se plaît à trouver son chemin...).

Le poète est toujours à l'écoute du monde, Youcef Zirem rend un bel hommage au peuple algérien admirable, uni dans la fraternité et l'amour dans son identité berbère, amazigh, dans sa diversité culturelle et linguistique, pour libérer le pays de la dictature et instaurer enfin après tant de sacrifices une vraie démocratie, et retrouver la grandeur du soleil d’Afrique. (...Peuple algérien, tu es magnifique ! Laisse-moi te dire combien je t'aime, laisse-moi te dire combien je t'admire ! Laisse-moi te dire que je j'ai jamais douté de ta grandeur !...Par la force des choses je vis loin de toi...Mais je n'ai jamais cessé de penser à toi...L'exil est, parfois plus dur que la mort...je me sens renaître...aucune armée au monde ne peut s'opposer à ta soif de liberté, de dignité, de justice sociale...Ce qui se passe dans le pays va bouleverser toute l’Afrique du Nord...Peuple algérien, sois patient ta victoire est certaine...Peuple algérien, bientôt tu exerceras ta souveraineté, dans les règles de l'art, sans désir de vengeance, mais avec cet amour de l'autre qui a fait la force de nos ancêtres depuis la nuit des temps...Peuple algérien, tu as beaucoup souffert mais tu es en marche pour ta liberté. Peuple algérien, dans ta marche vers la lumière, tu es beau...)

Cet hommage est un hymne à l'amour, à la liberté, comme un beau chant, un beau poème lyrique à la louange de cette révolution algérienne pacifique extraordinaire, saluée par le monde. Il y a dans ce beau livre des quêtes multiples, cherchant un sens, il y a aussi des interrogations qui vont au-delà de notre réalité terrestre, vers l'univers, tentant toujours de saisir un élan salvateur.

"Libre, comme le vent" de Youcef Zirem, chez les éditions Fauve.

Auteur
Brahim Saci