Aller au contenu principal
Body

Après le scénario de derby algérois et celui de l’OM face à la JSK

Ligue 1 Mobilis : ces penalties qui nous font honte au football national

Dans une situation inédite lors de la 24e journée du championnat professionnel de la Ligue 1 Mobilis, le leader du championnat et son poursuivant direct se sont inclinés avec pratiquement le même scénario, qui a permis de préserver le statu quo en haut du classement.  

Le président de la JS Kabylie ne jure que de boycotter le reste du championnat si la justice ne sera pas appliquée avec la plus grande fermeté suite à la décision arbitraire dont les Canaris ont été récemment victimes lors de la 24e journée du championnat face à l’équipe hôte, l'Olympique de Médéa.

Comme c’était prévu, les manœuvres douteuses en coulisses commencent à lâcher leurs mauvaises odeurs qui pourrissent l'atmosphère de notre seule passion qui existe, puisque après la défaite de l’USM Alger contre le doyen sur un pénalty généreux sifflé dans les toutes dernières minutes de la partie, la JS Kabylie avait comme la seule chance d'exploiter le faux pas du leader pour réduire l’écart à la tête du classement général, sauf qu'à la surprise générale, les poulains de Franck Dumas ont miraculeusement subi le même sort que leurs concurrents direct de Soustara.

Car au moment où ils s’apprêtaient de décrocher un précieux point de chez leurs homologues de Médéa, les Lions de Djurdjura se sont vus infliger un pénalty imaginaire pendant les arrêts de jeu a la 94’ du match. Sur ce, l’arbitre de la rencontre, M. Boukouassa a sifflé la fin de la rencontre dès que la balle a touché le fond des filets, sans même signaler la remise en jeu.

Dans tous ses états, le président de la JSK, M. Cherif Mellal, a pointé du doigt, le vice-président de la Fédération algérienne de Football (FAF), Mr Rebbouh Haddad, qui n’est autre, que le frère du propriétaire des Rouge et Noir, en l’accusant publiquement avec la complicité d’Amalou, d’être à l’origine de cette mascarade au profit de son ancien club.

Suite à ce coup de théâtre, les Canaris qui comptent 40 pts risquent de céder la 2e place à leur poursuivant surtout, en cas de victoire de l’AC Paradou (39 pts) contre le NA Hussein Dey.

Auteur
A. Belkheir
 

Commentaires

Permalien

et le huis-clos de medea fait partie du plan pour faire perdre la JSK,
quand les propriétaires de clubs de foot sont dans les instances dirigeantes du foot, ça fait ça,
évidement que le foot est pourri, parce que les responsables du foot des pourris, des corrupteurs et des corrompus;
les résultats sont connus d'avance, l'usma champion, le paradou, dauphin et ils auront la ligue africaine, et chlef accédera en ligue 1,
les arbitres, les délégués et les commissaires de match reçoivent des ordres et des instructions pour agir de telle manière ou telle autre selon, les calculs des responsables crapuleux du foot algérien,
le paradou utilise les utilise les joueurs qu'ils vend ou prête aux autres clubs, comme mercenaires pour servir ses propres intérêts, et ces joueurs trichent contre leur nouveaux clubs pour le compte de leur club formateur, c'est une méthode utilisé par le passé par un autre (grand) club qu'est l'ESS,
il faudra que les clubs boycottent les joueurs du paradou pour ne pas se faire escroquer et arnaquer bêtement, et il faudra mettre fin à ces pratiques mafieuses de la part de zetchi, serrar et medouar, parce que les supporters finissent par comprendre le stratagème diabolique, et ça risque de mal finir,
les pourris du systéme pourris sont partout, et le systéme ne changera, il y a des millions de pourris et donc le probléme n'est pas quelques personnes visibles par leurs fonctions, ces vermines en millions perpétueront leurs systéme d'une manière ou d'une autre, sauf si, il y a un vrai nettoyage, en commençant pas le bas,

Ajouter un commentaire