Aller au contenu principal
Body

MOYEN-ORIENT

L'Iran confirme le sabotage d'une de ses usines nucléaires

L'Iran a confirmé des dégâts sur une de ses usines nucléaire près de Téhéran. Ce nouveau sabotage qui s'est produit il y a deux semaines est attribué à Israël et il intervient en pleine négociations nucléaires entre l'Iran et les grandes puissances pour la levée des sanctions américaines.

Dans un premier temps, les autorités iraniennes avaient affirmé avoir déjoué le sabotage dans ce site. Mais aujourd'hui, le porte-parole du gouvernement a reconnu des dégâts mineurs. « Je confirme l'acte de sabotage, mais il n'y a pas eu de dégâts matériels importants »,  a déclaré le porte-parole du gouvernement. 

Des médias étrangers ont publié des photos satellites montrant un bâtiment endommagé en affirmant que le site visé était une unité de fabrication de centrifugeuses destinées à faire de l'enrichissement d'uranium. Ali Rabiei a affirmé que l'acte de sabotage avait causé un trou dans le toit du bâtiment et que les équipements qui se trouvaient dans le site n'ont pas été endommagés. Il a accusé Israël d'être à l'origine de ce sabotage en ajoutant ces actions n'allaient pas arrêter le programme nucléaire de Téhéran. 

Ces dernières semaines, les autorités israéliennes ont multiplié les déclarations en affirmant que l'État hébreu utilisera tous les moyens pour stopper le programme nucléaire de Téhéran. En avril dernier, le site d'enrichissement de Natanz a été la cible d'un important acte de sabotage, qui a endommagé des centrifugeuses dans un de ses bâtiment. Le même site avait déjà été l'objet d'un acte de sabotage en juillet 2020. 

Après le sabotage d'avril, l'Iran a décidé d'augmenter ses capacités d'enrichissement, dont le niveau est passé à plus de 60%. Ce qui a été critiqué par les pays occidentaux.

Auteur
RFI