Aller au contenu principal
Body

POLEMIQUE

L'islamologue Saïd Djabelkhir menacé de mort !

L'islamologue Saïd Djabelkhir subit d'énormes menaces suite à ses déclarations sur le jeûne du ramadhan. De nombreuses voix s'indignent sur les réseaux sociaux pour dénoncer les déclarations tenues par Djabelkhir sur El Bilad Tv.

Tour ce que compte la toile nationale d'intégristes et autres réactionnaires est sorti du bois pour mener le djihad contre l'impertinent Djabelkhir. Selon plusieurs sources, l'internaute qui a divulgué l'adresse où habite l'islamologue est basé aux Etats-Unis.

Tout a commencé sur la toile sur laquelle sont rivés les Algériens en ce mois de ramadhan. C'est un déluge de commentaires violents et comminatoires qui est tombé sur la page facebook de la chaîne de télévision privée après la mise en ligne de la vidéo. D'ailleurs, ladite chaîne a fini par retirer la vidéo. Cependant les commentateurs les plus zélés continuent de s'acharner sur l'islamologue qui d'ailleurs n'est pas à sa première critique de l'islam. En trois heures, la vidéo a pu capter 350 000 vues, et au moins 32 commentaires. C'est dire combien le sujet a réveillé les passions.

"La direction de la chaîne l’a retirée après avoir probablement reçu des menaces de la part d’anonymes ou suite à un coup de fil des services secrets", estime Saïd Djabelkhir dans une déclaration à El Watan.

Dans une page Facebook Boufarik City, les administrateurs ont tout simplement proféré de sérieuses menaces contre l'islamologue et ont même donné son adresse à d'éventuels individus qui seraient intéressés de passer à l'acte. "Il faut s’en occuper aujourd’hui avant demain", incite l’administrateur à l’adresse des habitants de Boufarik.

Pour autant, Saïd Djabelkhir a reçu aussi de nombreux soutiens qui refusent d'abdiquer devant la bigoterie et la terreur que les procureurs de conscience veulent instaurer en Algérie. 

 

Auteur
La rédaction
 

Commentaires

Permalien

L' islam modéré border-line. Personne n' est dupe. L' unique certitude, l' État islamique! boumediene à miné le pays.

Permalien

LE TERRORISME AU NOM DE L’ISLAM DATE DE 14 SIECLES

La 1ère victime : le prophète Mahomet (QSSL) selon les historiens, il a été victime d’un acte terroriste perpétré par ses femmes Aicha et Hafsa avec la complicité de leurs Pères respectifs « Abu Bakr » et « Omar ».
2ème victime : la fille du prophète « Fatima E-.Zohra », par un attentat terroriste commis par Omar, alors qu’elle était enceinte de son 3ème fils Mohssen, elle n’avait que 18 ans.
3ème victime : le gendre du prophète l'Imam «Ali» assassiné en plein prière du Sobh par Abderrahmane Ibn Muljim.
4ème victime : le petit fils du prophète l'Imam « Hassen» empoisonné par sa propre femme sous les ordres de Muawiya.
5ème victime du terrorisme islamiste : l’autre petit fils du prophète l'Imam « Hussein», égorgé à Karbala en présence des membres de sa famille, sa tête a fait le tour de la ville de Damas, puis vendue aux enchères par Yazid Ibn Muawiya (El-Fassaq)……., la liste est longue………!!!
Les Oumeyades (qui ont inspiré Muhamed Abdelwahab père du Wahhabisme) sont les premiers qui ont fait du terrorisme islamiste une institution.

Permalien

Il n yas qu'une solution : c'est une Algerie seculaire qui separe toutes les religions de l'etat et la les gens vont commencer a reflechir et mettre de l'ordre dans leur tetes car certains ont eu leur cervelle remplace par de la chiotte a force d'ecouter les charlatans religieux qui pullulent sur les teles et qui sont encourages par le systeme pour abrutir la population. Ce monsieur, islamologue ou pas, a le droit de dire ce qu'il pense et personne n'as le droit de l'interdire de parler.

Ajouter un commentaire