Aller au contenu principal
Body

ARBITRAIRE

Manifestations à Kherrata : des dizaines d'arrestations

Kherrata (wilaya de Bejaia) est vent debout. La manifestation en soutien aux plus de 200 détenus d'opinion s'est soldée par des dizaines d'arrestations ce mercredi 1er septembre.

La police a violemment dispersé et réprimé la manifestation populaire en soutien aux détenus d'opinion violemment à Kherrata. Des dizaines de manifestants pacifiques ont été embastillés.

Tout a commencé ce matin quand les manifestants ont tenté de se rassembler sur la Place de la Liberté. La police très présente a brutalement réagi en usant de gaz lacrymogène. Elle a procédé à de nombreuses arrestation. Contrairement à toutes les manifestations qui eu lieu ces derniers mois, les manifestants ont refusé de fuir. De violents affrontement s'en sont suivis. Nous avons appris que tous les manifestants arrêtés ont été relâchés en fin de soirée. 

La population de Kherrata a, une énième fois, montré la voie de la protestation contre la répression et la terreur qui se sont abattues sur le pays depuis l'adoubement de Tebboune à la présidence. Mais encore une fois c'est par une répression brutale que le régime a répondu aux manifestants, violant avec un mépris souverain tous les textes qu'il a imposés, comme la constitution, ainsi que les conventions qu'il a signées. 

La première réaction est venue de la LADDH de Bejaia. Dans une déclaration, la Ligue algérienne de défense des droits de l'homme appelle à la vigilance. 

"La situation des droits de l'Homme se dégrade de jour en jour, elle devient inquiétante et préoccupante . Le constat est alarmant . Des provocations, des arrestations , des kidnappings sont signalés quotidiennement. Kamira Nait Sid présidente du CMA est placée en mandat de dépôt par le tribunal de Sidi M'hamed .

Slimane Bouhafs réfugié politique a été "extradé" de Tunisie, passé devant le tribunal de Sidi M'hamed et placé en mandat de dépôt à Kolea . Djamel Ikni d'Aokas est toujours en garde à vue au commissariat de Bejaia . Des émeutes en ce moment à Kherrata après avoir avorté un rassemblement pacifique et procédé à plusieurs arrestations.

La LADDH appelle à la vigilance et à la mobilisation pour déjouer toutes les manoeuvres orchestrées contre le peuple. Les libertés sont étouffées , la démocratie est menacée soyons mobilisés", lit-on dans son communiqué.

 

Auteur
L. M.