Aller au contenu principal
Body

PUBLICATION

"Marie-Louise Taos Amrouche, Passions et déchirements identitaires" d'Akila Kizzi

Le Dr Akila Kizzi vient de publier chez les éditions Fauves un lumineux ouvrage sur Marie-Louise Taos Amrouche.

Tiré de sa thèse de doctorat, brillamment soutenue, "Marie-Louise Taos Amrouche, Passions et déchirements identitaires" vient éclairer sous un nouveau jour le parcours de cette extraordinaire femme de lettres et de chants. 

L'épopée de la famille Amrouche est inoxydable. Inépuisable. Dans ce livre écrit avec une passion fièvreuse, Akila Kizzi nous donne à lire une Taos Amrouche singulière. Il y a une dimension polyphonique dans le parcours de cette femme qu'il est extrêmement précieux de découvrir.

"Un essai qui insiste sur l’importance que représente l’écriture pour les femmes lorsqu’elles subissent des dominations multiples. Née en 1913 d’une famille kabyle chrétienne d’Algérie, Taos Amrouche est considérée comme l’une des premières femmes écrivains algériennes de langue française. Celle qui fut la sœur du poète et journaliste Jean Amrouche, la maîtresse de Jean Giono et l’amie d’André Gide s’installe à Paris après ses études, où elle publiera quatre romans et un recueil de contes, largement autobiographiques.

Douée d’une voix exceptionnelle, elle est également l’une des grandes voix de la chanson berbère. Le sentiment d’exil et de solitude se fera écho dans tous les textes de cette écrivaine ; elle le liera à sa condition de « transplantée » et à une recherche continuelle de ses racines. Sa trajectoire personnelle est également marquée par une volonté de s’affirmer en tant que femme de lettres et de culture.

L’altérité et la difficulté d’exister avec sa singularité de femme sont deux problématiques qui reviennent dans l’œuvre : comment vivre ses identités multiples en gardant ce qu’elle nomme « les fidélités antagonistes », lorsqu’on est femme, berbère, chrétienne et française ?

Akila Kizzi est enseignante-chercheure en études de genre à l’université Paris 8, Saint Denis. Ses recherches actuelles portent sur les écrivaines et les femmes artistes au Maghreb et dans la diaspora. Elle a consacré une thèse de doctorat à la figure de Taos Amrouche. Elle est régulièrement invitée à participer à des manifestations culturelles liées à la problématique de l’identité berbère, des femmes et de l’écriture", peut-on lire sur la quatrième de couverture de ce nouvel ouvrage. A lire absolument. 

Pour le commander en ligne : https://www.fauves-editions.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=161

hh

 

Ajouter un commentaire