Aller au contenu principal
Body

HANDICAP

Mattel crée une barbie noire en fauteuil roulant pour ses 60 ans

Alors que Barbie a fêté en début d’année ses 60 ans, Mattel a décidé de diversifier encore un peu plus le physique et la personnalité de sa poupée. La firme américaine vient de dévoiler le visage de sa nouvelle Barbie : une poupée noire en fauteuil roulant. Une belle manière de briser les diktats de la beauté que la marque a, jadis, contribués à diffuser. 

Une poupée noire en fauteuil roulant qui ravit les internautes

Il s’agit d’une nouvelle petite victoire pour le handicap. Il y a quelques mois, l’allocation adulte handicapée (AAH) est devenue un critère d’appréciation pour le regroupement familial des ressortissants algériens en France. Aujourd’hui, la géante firme américaine Mattel annonce le lancement de sa nouvelle poupée : une barbie noire aux cheveux crépus naturels en fauteuil roulant. Si cette nouvelle aura évidemment peu d’impact sur le quotidien des personnes en situation de handicap, elle est une petite révolution dans le monde du jouet. Pour ses 60 ans, il y a quelques mois, Mattel avait déjà annoncé la sortie de deux nouvelles barbies : une en fauteuil roulant, l’autre dotée d’une prothèse. 

Cette nouvelle poupée, bien loin des canons de beauté entretenus par la marque américaine depuis des décennies, a fait la joie des internautes. Un autre détail de cette nouvelle venue qui a provoqué l’enthousiasme des internautes : la barbie est livrée avec sa propre petite rampe d'accès. Les petites filles du monde entier pourront donc permettre à leur nouvelle barbie d’accéder sans difficulté à sa maison de poupée de rêve. Pour rappel, dans les années 90, Mattel avait déjà lancé une poupée en fauteuil roulant, mais comble de l’ironie, cette dernière ne pouvait pas se faufiler dans la maison, ses dimensions en cause. La marque avait alors décidé d'arrêter la production de ces poupées en situation de handicap. 

Barbie se diversifie

Réelle volonté de diversification ou gros coup marketing ? Difficile de répondre à la question. Quoi qu’il en soit, depuis quelques années, Mattel semble décidé à suivre la voie de la diversité. Face à la chute inquiétante de la vente de ses mythiques poupées, la firme américaine a dû s’adapter et proposer des barbies aux morphologies plus réalistes. Petite ou grande, cheveux courts ou bouclés, noire, métisse, asiatique, ronde avec des formes plus réalistes, Barbie se veut désormais plurielle. Le mastodonte américain l’a bien compris : pour vendre, il faut désormais susciter l’identification. Exit la belle blonde platine aux dimensions surréalistes, les parents veulent offrir à leurs enfants une poupée qui leur ressemble et puisse servir de modèle. 

Si la poupée noire en fauteuil roulant de Mattel n’a pas manqué de faire réagir les internautes sur la toile, il s’agit avant tout d’un choix rentable. En effet, dans un entretien accordé à Teen Vogue, Kim Culmone, vice-présidente de Mattel, confie que le modèle de Barbie en fauteuil roulant est un des “articles les plus plébiscités par les consommateurs”. Une barbie plus diverse et plus humaine, mais également plus bankable. 

 

Ajouter un commentaire