Aller au contenu principal
Body

EXPRESS

Mokhtar Reguieg, ancien chef du protocole de Bouteflika, placé en détention

L'ancien chef du protocole à la présidence de la République, Mokhtar Reguieg a été placé lundi en détention provisoire pour "affaires de corruption et trafic d'influence", a-t-on appris de source judiciaire.

 Arrêté samedi 22 février et entendu pendant 16 heures par les limiers de la gendarmerie de Bab Jdid, Mokhtar Reguieg,a été incarcéré à la prison d’El Harrach, pour des soupçons de corruption.

Celui qui avait l'oreille de l'ancien président Bouteflika et savait presque tout sur les 20 ans de règne de ce dernier serait impliqué dans de nombreuses affaires de corruption. 

Quatre autres personnes ont été placées en détention provisoire dans la même affaire, à savoir les hommes d'affaires Metidji Hocine Mansour, Metidji M'hamed Zoubir, Haddad Ali et Ouaroune Ahmed.

Dans la même affaire, cinq autres personnes ont été placées sous contrôle judiciaire, dont l'ex-directeur général de l'Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC) Mohamed Belabdi, alors que quatre autres ont été mises en liberté.

Ancien ambassadeur à Rome, devenu directeur du protocole à la présidence, Reguieg a été limogé le 17 avril, dans la foulée de la démission forcée de Bouteflika de la présidence et entendu dans l'affaire de Saïd Bouteflika et des généraux Toufik et Tartag. 

Reguieg a été nommé, en octobre 2005, au poste de directeur du protocole de la Présidence en remplacement de Rachid Maârif.

 

Auteur
L.M.