Aller au contenu principal
Body

DEBAT

Noureddine Bedoui : limogeage imminent

Fin de mission imminente pour Noureddine Bedoui à la tête du gouvernement. Il aura duré moins de quatre mois. 

Selon une source bien informée, Noureddine Bedoui est le prochain fusible à sauter. C'est l'un des B dont la tête est réclamée par le mouvement de dissidence populaire. Désigné par Abdelaziz Bouteflika le 12 mars dernier des sources médiatiques avancent qu'il a déjà déposé sa démission, mais objectivement, Noureddine Bedoui ne peut plus assumer cette fonction, car il traîne un long et lourd passé au sein de plusieurs gouvernements sous Bouteflika.

Des personnalités connues de l'opposition ont été approchées récemment pour prendre la tête du Premier ministère. En vain. Jusqu'à récemment, elles ont toutes opposées leur refus pour diverses raisons. 

Cependant, nous avons appris aujourd'hui que le nom du prochain Premier ministre sera connu les prochains jours. Car la situation devient très compliquée. Et de nombreux signaux contradictoires risquent de pousser au pourrissement. La condamnation de 19 jeunes à la détention provisoire pour avoir porté des drapeaux amazighs vendredi 21 juin n'est pas prise pour calmer la situation. Ce précédent gravissime risque d'être cette étincelle à même de conduire à l'irréparable.

En revanche, la désignation d'une personnalité publique crédible, capable de prendre des décisions vigoureuses et rapides pourrait détendre la tension et permettre le lancement du dialogue tant réclamé.

 

Auteur
Yacine K.
 

Commentaires

Permalien

La solution à la crise algérienne , c'est de mettre fin à " la parenthèse Bouteflika ". En mettant fin à sa " transition " , conduite par Bedoui , Bensalah et Gaid Sissi Salah !
Pour la petite histoire : Gaid Sissi Salah se montre en treillis militaire , assis sur un grand fauteuil blanc . Comme ... la couleur de la Maison-Blanche . Un signe indirect du soutien US à ce pinochet !
Mr Ali Missouni US goulag in Algeria .
Nb.1 L'Auteur de ce mail a déjà proposé une solution sérieuse , pour cette crise .Solution ignorée par les pinochets algériens .

Permalien

1 -limogeage de bensalah, le 9 juillet 2019
2 -nomination de salah goujil comme chef d'état,
3- démission de bedoui,
4- nomination d'un gouvernement de techniciens, juste pour liquider les affaires courantes,
5- nomination d'une commission indépendante pour organiser les éléctions, et c'est cette commission qui doit gérer, la désignation de la date, la convocation du corps électoral, les candidatures, le vote, les résultats,
6- une fois le nouveau président élu, il consacrera son mandat (unique) à la réforme total du systéme,
avec une nouvelle constitution, et de nouvelles institutions,
en 2019, il eut un cafouillage,
le retrait de candidature et l'annulation des éléctions, sont fait par une même personne ce qui n'est pas normal ni logique, alors qu'il doivent être deux, le candidat qui retire sa candidature, et le président qui annule les éléctions, et là on ne sait pas qui fit quoi,

Permalien

C'est vrai que l'Algérie renferme un potentiel d'hommes compétents et crédibles. Mais dans le contexte actuel, cette personnalité publique "providentielle" sera t elle disposée à prêter l'oreille aux contestations de la rue ?

Permalien

Il aurait dû partir le 22/02/2019 dès que le Hirak a commencé

Permalien

Le chef d’état major et vice ministre de la défense aurait dû se pencher sur les vrais problèmes auxquels est confronté le pays au lieu d'interdire cet emblème qui représente i'identité amazigh et sa culture. A travers cet acte délibéré, j'estime pour ma part qu'il cherche à envisager une scission au sein du hirak étant donné que l'ensemble des atouts n'ont pas eu l’écho nécessaire auprès du peuple qui les a complètement rejetés. En revanche le hirak à compris que c'est une énième mesure de distorsion et de division afin de pérenniser l'ancien système. Tous les algériens de n'importe quelle ethnie sont des frères et l''unique revendication à laquelle est attaché le hirak, c'est le départ imminent de ce système qui a ruiné le pays. Alors Basta!!!!

Ajouter un commentaire