Aller au contenu principal
Body

EXPRESS

Pétrole: le baril de l'Opep baisse à 58,98 dollars

Le prix du panier de quatorze pétroles bruts, qui sert de référence à l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'est établi mardi à 58,98 dollars le baril contre  59,18 dollars lundi , selon les données publiées mercredi par l'Organisation pétrolière sur son site web.

 Introduit en 2005, le panier de référence de pétrole brut de l'Opep (ORB) comprend actuellement le Sahara Blend (Algérie), Girassol (Angola), Djen(Congo),Oriente (Equateur), Zafiro (Guinée Equatoriale),Rabi light (Gabon), Iran Heavy (Iran),Basra Light (Irak), Kuwait Export ( Koweït), Es-Sider (Libye), Bonny Light (Nigéria), Arab Light (Arabie saoudite), Murban (Emirats arabes unis) et Mery (Venezuela).

Par contre, les prix de l'or noir ont terminé en hausse, tirés par le ton plus accommodant du président américain Donald Trump à l'égard de la Chine dans le conflit commercial qui oppose les deux premières économies mondiales.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre s'est établi à 59,51 dollars à Londres, en hausse de 1,4% par rapport à la clôture de lundi.

A New York, le baril américain de WTI pour la même échéance a rebondi, finissant à 54,93 dollars (+ 2,4%) après quatre séances de recul de suite.

Par ailleurs, les prix restent soutenus par l'accord de limitation de production.

La conformité globale aux accords d'ajustement volontaire de la production pétrolière entre l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses partenaires non-Opep a été de 159 % en juillet dernier .

Cette conformité a été supérieure de 22 point de pourcentage à celle de juin 2019.

Dans un communiqué rendu public mardi,  le Comité ministériel conjoint de suivi de l’accord Opep-non Opep ( JMMC) a souligné que ce niveau élevé de conformité globale a "compensé l'incertitude" du marché en raison des "inquiétudes" liées à la croissance économique en cours.

Ce Comité a exhorté tous les pays participant à la Déclaration de coopération à poursuivre leurs efforts pour se conformer pleinement et en temps voulu aux ajustements volontaires de la production sur la base des décisions de la 176e réunion de la conférence de l'OPEP, tenue le 1er juillet 2019, et de la 6e réunion ministérielle de l'OPEP et non-OPEP , 2 juillet 2019.

L'Organisation et ses partenaires à leur tête la Russie avaient reconduit leur accord de limitation de production lors de la sixième réunion ministérielle des pays Opep et NonOpep tenue en juillet dernier à Vienne.       

Cet accord a été prolongé pour une durée de 9 mois à partir du 1er juillet 2019.

En décembre 2018,  l'Opep avait convenu avec dix pays producteurs non-Opep, d'une baisse conjointe de leur production de 1,2 million de barils, avec une réduction de 800.000 barils/jour par l'Opep et de 400.000 barils/jour par ces pays producteurs non-Opep.

Le JMMC est composé de Royaume d'Arabie Saoudite, la Russie, l'Algérie, les Emirats arabes unis, l'Iraq, le Kazakhstan, le Koweït, le Nigéria et le Venezuela.

La 16e réunion du JMMC devrait avoir lieu en septembre 2019 à Abu Dhabi (Emirats arabes unis).

Auteur
APS
 

Ajouter un commentaire