Aller au contenu principal
Body

DISSIDENCE CITOYENNE

Plus de 180 personnes arrêtées à Alger

Messaoud Leftissi et huit manifestants relâchés du commissariat de Ben Aknoun.

Plus de 180 personnes ont été arrêtées aujourd'hui samedi 14 mars à la marche d'Alger. Seules sept femmes ont été relâchées du commissariat d'Hydra, d'autres femmes sont encore dans les commissariat, annonce le comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Plusieurs personnes interpellées dans la journée à Alger ont été toutefois relâchées dans la soirée par la police. D'autres en revanche restent sans nouvelles. Ainsi, le journaliste Khaled Drareni a été relâché du commissariat de Sorecal (Bab Ezzouar) avec trois autres personnes arrêtées aujourd'hui : Mehdi imad, Fayçal Laanabi et Haroune Boumediene, annonce le Comité national pour la libération des détenus (CNLD) constitué d'avocats engagés dans la lutte pour le mouvement de dissidence citoyen.

Nous reproduisons ici les dernières informations rendues publiques par le CNLD au sujet des arrestations.

Au total huit personnes (hommes) ont été emmenés pour faire des certificats médicaux puis places en garde à vue à l'heure actuelle dont Nabil Alloun.

Alors que quatre femmes, dont la journaliste Samira Mouaki et Zahra Cheikh (avec deux autres femmes pas encore identifiées) ont été emmenées eux aussi pour des certificats médicaux à l'hôpital Mustapha Pacha il y a quelques instants, annonce vers 23h30 le CNLD, donc fort probable qu'elles seront présentées devant le procureur du tribunal de Sidi M'hamed demain matin.

Zahra Cheikh a été emmenée de Diar Saad à Cavaignac selon son mari alors qu'elle avait une tablette pour filmer la marche de ce samedi.

Nabil Boumaaza relâché avec un groupe du commissariat de Draria. Mohamed Ali Akram relâché du commissariat de Bordj El Bahri où il reste encore une dizaine de personnes dont une vieille dame.

Cheriet Abderrahim relâché à 22h 30 du commissariat de Sidi Abdellah.

Toufik Mellab relâché du commissariat de Cavaignac, alors que Nabil Alloun est toujours en garde à vue et sera présenté devant le procureur du tribunal de Sidi M'hamed dimanche matin.

Ali Lafdal et 17 autres manifestants viennent d’être relâchés d'un commissariat à Tipaza, ils ont été interpellés près de la Place Audin vers 14h et conduit directement à Tipaza.

Le jeune activiste de Béjaïa, Saïd Benarab, a été lui aussi relâché. Alors que deux secouristes : Saïd Ammar et Ryad Oubaiche sont toujours sans nouvelles ainsi que Nabil Roudine.

Chaib Madani avec un groupe a été remis en liberté du commissariat de Vauban, un autre groupe au commissariat des Anassers et 15 autres personnes au commissariat de Oued Chbel.

Nassim Yahiaoui (de la wilaya de Chlef) arrêté hier, vendredi 13 mars à Alger, a été placé en garde à vue depuis vendredi soir au commissariat de Cavaignac. Il sera présenté devant le procureur du tribunal de Sidi M'hamed d'Alger dimanche matin.

Quant au jeune étudiant, Imad Dahmani, kidnappé hier à 22h 30 par les services de sécurité, il est en garde à vue pour la deuxième nuit, révèle le CNLD. Il sera présenté demain, dimanche 15 mars, devant le procureur du tribunal de Chéraga (Alger)

Auteur
Yacine K.