Aller au contenu principal
Body

EXPRESS

Plus de problème de liquidités en octobre, assure Ayman Benabderrahmane

Promis juré, le ministre des Finances, Ayman Benabderrahmane a soutenu lundi à Alger que le problème de liquidité sera résolu, au plus tard en octobre prochain.

Dans un entretien très convenu à la chaîne I, le ministre a déclaré que le problème de manque de liquidités enregistré récemment dans le pays. En fin prestidigitateur, le ministre impute le manque de liquidité non pas au déséquilibre de la balance de paiement, mais "principalement au ralentissement de l'économie nationale du fait du confinement imposé par la pandémie de Covid-19, notamment de mars à juillet".

"La disponibilité de la liquidité est prévue au plus tard en octobre", a-t-il estimé. Sans craindre d'être ratrappé par la réalité, il pronostique une reprise des activités économiques

Faignant d'ignorer la véritable raison du manque de liquidité  Abdelmadjid Tebboune aurait ordonné au Premier ministre l'ouverture immédiate d'une enquête sur les causes des incidents, insiste l'APS.

Ainsi, nous n'avons plus qu'à patienter un mois pour voir la machine économique redémarrer par la grâce des déclarations des pontes du régime.

Auteur
L. M.