Aller au contenu principal
Body

Rapport du Fonds mondial pour la nature

La pollution plastique menace la Méditerranée

La Méditerranée risque de se transformer en une "mer plastique", avec des niveaux record de pollution par les microplastiques menaçant les espèces marines et la santé humaine. C'est ce que révèle un nouveau rapport du WWF (fonds mondial pour la nature) publié le vendredi 8 juin sous le titre ” Pollution plastique en Méditerranée, sortons du piège ! ”.

Causes de la pollution

Le rapport poursuit en précisant que la Méditerranée est considérée comme la sixième plus grande zone d’accumulation de déchets marins : cette mer ne représente que 1% des eaux mondiales, mais concentre 7% de tous les micro-plastiques de la planète. Si le tourisme est un des secteurs qui pâtit de cette pollution, il est en revanche un des premiers responsables. Aujourd’hui, le plastique représente 95% des déchets flottant en Méditerranée et reposant sur ses plages. La plupart de ces plastiques sont rejetés dans la mer par la Turquie et l’Espagne, suivis par l’Italie, l’Égypte et la France.

Le bassin méditerranéen abrite 150 millions de personnes, qui font partie des plus gros producteurs de déchets urbains solides, entre 208 et 760 kg par an et par habitant et les touristes visitant la Méditerranée (plus de 200 millions de personnes chaque année), génèrent une augmentation de 40 % des déchets marins en été, ajoute le rapport qui coïncide avec la Journée mondiale des océans. La cause première de la pollution plastique réside dans les retards et les lacunes en termes de gestion des déchets plastiques dans la plupart des pays de la Méditerranée. Sur les 27 millions de tonnes de déchets plastiques produits chaque année en Europe, seul un tiers est recyclé ; la moitié des déchets plastiques en Italie, en France et en Espagne finissent dans des décharges.

Recommandations du WWF  

Le rapport du WWF, s’inquiète des conséquences dramatiques d’une utilisation excessive de plastique, d’une mauvaise gestion des déchets et du tourisme de masse dans l’une des régions les plus visitées dans le monde et présente une feuille de route détaillée des actions urgentes que les institutions, les entreprises et les citoyens doivent entreprendre pour empêcher les déchets plastiques d’atteindre la mer. Le WWF a appelé les gouvernements, les entreprises et les particuliers à adopter un certain nombre de mesures visant à réduire la pollution par les plastiques dans les environnements urbains, côtiers et marins en Méditerranée et dans le monde. Le fonds a appelé à l’adoption d’un accord international juridiquement contraignant pour éliminer les rejets de plastique dans les océans, soutenu par de solides objectifs nationaux visant à obtenir 100% de déchets plastiques recyclés et réutilisables d’ici 2030 et des interdictions nationales pour les articles en plastique à usage unique et exhorté les entreprises à investir dans l’innovation pour une utilisation plus efficace et durable du plastique. Investir dans l’innovation pour des alternatives recyclables ou composables afin de s’attaquer aux 30 % d’emballages plastiques actuellement non recyclables.

Dissocier les matières plastiques des ressources fossiles et adopter des matières premières d’origine renouvelable.

 

Auteur
Bachir Djaider
 

Ajouter un commentaire