Aller au contenu principal
Body

MANOEUVRE

Pour étouffer la dissidence à Alger, le wali s'en prend au RCD

Décidément tous les moyens sont bons aux yeux des décideurs pour étouffer le mouvement de dissidence populaire ! Y compris les manœuvres les plus inavouables.

Tous les manifestants à Alger savent que la rue Didouche Mourad où se situe le siège du RCD est l'un des épicentres des manifestations avec Bab El Oued et Belouizdad. Alors pour commencer à démonter ce triangle de la révolte populaire, le wali a décidé de viser en premier le siège du Rassemblement pour la culture et la démocratie. 

Hier mardi,  un commissaire de police s’est ainsi présenté au siège régional de ce parti avec une notification signée du wali  d'Alger enjoignant les responsables de se limiter aux activités administratives et partisanes.  plus d'activités extrapartisanes dans le siège régional du RCD donc ! Voilà donc l'administration qui se mêle des activités d'un parti légal ! A croire que le siège du RCD est transformé en unité de quelque production commerciale !!! Ce n'est certainement pas la quiétude des habitants qui inquiète le patron de l'administration de la capitale. que veut dire "des activités extrapartisanes" dans la conjoncture actuelle ? Tout est rien du tout. 

Mais non, ce qui gêne en réalité l'auguste wali, c'est l'entregent politique de ce parti qui s'est impliqué dès le début dans le mouvement de révolte populaire. Cette oukase a-t-elle une assise légale ou juridique ? Le pouvoir qui a promis apaisement, libération des espaces de débats, une justice indépendante, etc., est en train de faire l'exact contraire de ses discours. 

Auteur
Yacine K.
 

Ajouter un commentaire