Aller au contenu principal
Body

REBOND

Pour le parquet de la cour de Blida, Abane n'a pas été qualifié de "traître"

Le Parquet général de la Cour de Blida a affirmé lundi qu'"aucuns propos attentatoires aux symboles de la Révolution de libération ni à la personne du Chahid Abane Ramdane n'ont été tenus de la part du représentant du ministère public".

"Le Parquet général de la Cour de Blida informe l'opinion publique qu'il tiens à démentir toutes les informations relayées par certains médias privés, certains sites et réseaux sociaux concernant le procès du nommée Hocine Herague qui s'est déroulé au Tribunal de Larbaa le 20 février en cours", lit-on dans un communiqué de presse dont une copie a été remise à l’APS.

"Après investigation sur le déroulement de ce procès, il s'est avéré que le représentant du ministère public, lors de l'audience en question, n'a tenu aucun propos susceptibles de porter atteinte aux symboles de la révolution de libération ni à l'encontre du chahid Abane Ramdane", a ajouté le communiqué.

Les faits ont eu lieu jeudi 20 février au tribunal de Larbaâ (Blida). Le procureur adjoint du tribunal de Larbaa, à Blida a soulevé le tollé dans la salle d’audience en s’en prenant à Abane Ramdane et en critiquant le Hirak, a affirmé Me Ali Fellah à l'issue de l'audience.

Ce que dément le parquet. "Contrairement à ce qui a été relayé, le Tribunal s'est retiré, au terme des plaidoiries, pour délibérer et non pas en raison d'une urgence quelconque qui aurait pu avoir lieu entre le représentant du ministère public et la défense de l'accusé", a conclu la source.

Pourtant c'est l'avocat même de Hocine Herague qui rapporte l'information au sujet de cette affaire. Me Ali Fellah, membre du collectif d’avocats, rapporte dans son témoignage cette affaire : « Celui qui a mis le principe de la primauté du politique sur le militaire et la primauté de l’intérieue sur l’extérieur, sans citer son nom est le premier qui s’est retourné contre ce principe et contre la révolution avant de prendre la fuite vers la Tunisie », a accusé le procureur adjoint.

Auteur
La rédaction
 

Ajouter un commentaire