Aller au contenu principal
Body

POUVOIR

Quand Gaïd Salah parle comme un Premier ministre !

Un vice-ministre de la Défense qui marche sur les plates-bandes du Premier ministre. C'est la gouvernance versus Gaïd Salah-Noureddine Bedoui.

Au risque de nous répéter, en quoi et pourquoi l'armée doit-elle assurer la transition ? Sommes-nous sous une situation d'exception pour que l'armée mène la transition pour organiser la présidentielle ? Avec toute la bonne volonté qu'on pourrait mettre, il demeure qu'il y a assurément mal-donne dans le discours de Gaïd Salah ce mercredi.

Le général-major parle politique et sort de ses prérogatives allègrement de patron de l'armée. Mais que fait le Premier ministre ?

Ainsi, le général de corps d'armée Ahmed Gaïd Salah, a affirmé mercredi à Oran que l'ANP accompagnera la période de transition destinée à la préparation de l'élection présidentielle. Grand bien nous fasse donc ! L'armée qui surveille, mais que font les autres institutions ? Si l'on s'en tient encore à cette Constitution, pourquoi c'est au vice-ministre de la Défense de parler de la présidentielle, pas aux autres ministres de souveraineté (Intérieur et justice) censés mener l'élection ? 

"(...) la période de transition destinée à la préparation des élections présidentielles se fera avec l'accompagnement de l'Armée nationale populaire, qui veillera au suivi de cette phase",  souligné Gaïd Salah dans une allocution prononcée au siège du Commandement de la 2ème Région militaire.

Donc cette période se fera selon les plans de l'Armée avec ce gouvernement et ce président en intérim, dénoncés par des millions d'Algériens. Exit donc les revendications populaires et celles de la société civile.

Pourtant, le vice-ministre de la Défense invoquera une "confiance réciproque entre le peuple et son armée, dans un climat de sérénité et dans le strict respect des règles de transparence et d'intégrité et des lois de la République".

Evidemment Gaïd Salah n'a pas raté l'occasion de parler de l'apparition, au début de cette nouvelle phase, de tentatives de la part de "certaines parties étrangères" d'imposer certains individus comme "représentants du peuple en vue de conduire la phase de transition, afin de mettre en exécution leurs desseins visant à déstabiliser le pays et semer la discorde entre les enfants du peuple, à travers des slogans irréalisables visant à mener le pays vers un vide constitutionnel et détruire les institutions de l'Etat".

Qui sont ces "parties étrangères" ? Ou ces "personnes" qui voudraient du mal au pays ? Ce sont ces millions d'Algériens qui recouvrent leur droit à la souveraineté ? Mystère ! Pour l'histoire, c'est Ahmed Ben Bella qui a, le premier, parlé de "la main de l'étranger" à l'automne 1963 quand le FFS a décidé de prendre le maquis.

En 2019, les Algériens n'auront pas de réponse sur ces "mains de l'étranger", qui leur veulent du mal. ils resteront sur leur faim. Apparemment seul Gaïd Salah les connaît.

De fil en aiguille, ce dernier renvoie à leurs thèses tous ceux qui proposent une autre voie que la sienne. Car le puissant vice-ministre observe qu'il est "irraisonnable de gérer la période de transition sans les institutions qui organisent et supervisent cette opération". Comprendre : c'est le choix de l'armée qui passera, marchera qui veut, dénoncera qui veut.

Les pieds dans le plat de la justice

Comme pour rassurer encore l'opinion qui s'impatiente de voir des têtes tomber, Ahmed Gaïd Salah lâche cette phrase lourde de sens : "La justice, qui a recouvert ses pleines prérogatives, est désormais en mesure d’entamer des poursuites judiciaires contre toute la bande impliquée dans les affaires de détournement et de dilapidation des fonds publics, et que la question s’étendra également aux affaires de détournement précédentes". Comprendre qu'avant la justice ne l'était pas.

Mais le hic c'est cette confusion des genres. En effet, en quoi un militaire aussi vice-ministre de la Défense qu'il puisse être, est-il concerné par le ministère de la Justice et des affaires de corruption ? N'y a-t-il donc personne dans ce département pour faire les annonces ?

Mais on est en Algérie, et à l'orée du printemps 2019 le général-major Gaïd Salah est tout et partout.

L'orateur va plus loin : "Nous rassurons l’opinion publique que la question s’étendra à tous les dossiers précédents, comme l’affaire d’El Khalifa, de Sonatrach et du Boucher".

Auteur
Hamid Arab
 

Commentaires

Permalien

De facto et dit Dazou ma'ahoum.
Gaid Salah croit en sa légitimité de bidasse et croît être le légataire universel de l'héritage de Bouteflika.
Ce dernier avec plaisir et délectation fourgue à l'Algérie et son armée Gaid Salah comme dernière morsure venimeuse.
Bien sûr Bouteflika a piégé l'armée et le parlement qui vous tente faire du sur-place Pour longtemps sauf morts d'hommes parmi les pseudos successeurs de Bouteflika car ce dernier vieux garçon. On marié n'a pas de descendants en lignée directe Hamidou li Allah .....
Des bâtards descendants de Bouteflika on n'en Sait rien même le DRS a disparu Pour nous informer.
Gaid Salah vieux virus del'z
Armée est aussi Riche que Bouteflika qui a des. Neveux Pour successeurs.
Sidi Habibi comme le surnomme sa famille bouteflikienne.
Autrement l'inculte Gaid Salah et incube de satan est chef d'état par défaut ou de facto lui a les armes les soldats les gendarmes et les nouveaux services secrets de l'armée et puis il est déjà très Riche il ne va plus piquer dans les caisses de l'armée non!
Au fait son rêve et Celui des Emirats arabes est de devenir Maréchal Sissi 2 et oui l'animal voit Grand.
A moins qu'il ne sera que le vieux maréchal Tantaoui et un autre lui. Bottera ses grosses fesses de canaille.
Délirant malédiction Bouteflika et malédiction Gaid Salah nos martyrs nous feront payer. Cher leur sang sacré versé pour le pays.
Des ânes dirigeants de l'Algérie de demain et des negres de service premier ministre ce sont les signes mineurs de la fin des temps Al hamdou li Allah.

Permalien

Prend ta retraite et oublie le peuple algerien. J ai honte de voir Tout ce cinema. J ai honte !!!!ce general de pacotille doit partier. Il faut Tout arreter et laisser lui et sa smala de generaux faire le travail de Tout le peuple. Honte a toi AGS . Degage!!!! Et Tout de suite!!!

Permalien

Gaîd salah est le seul et unique ennemi des algériens. il faut que le peuple se réveille et tout le monde ouvre bien les yeux car celui qui tire les ficelles c'est ce détestable spécimen. S'il ne part pas , le pouvoir en place restera

Permalien

Y a si Arab je sais que vous avez une dent envers notre armée mais c'est le seul moyen de protéger le peuple et d'assurer une transition légale et surtout calme. N'est ce pas cette armée qui a sauvé le pays du terrorisme, n'est-ce pas cette armée qui aujourd'hui assure la surveillance de nos frontière, n'est-ce pas cette armée qui épaule aujourd'hui le Hirak. Sachez que le pays est dans un grand virage et risque à tout moment de déraper alors attelons nous à cette armé qui reste la seule issue pour une transition sure et surtout assurer l'avenir d'une Algérie démocratique.

Permalien

Arrêtons-nous de nous voiler la face, le pays est dirigé par une poignée d'officiers superieurs qui ont pris en otage l'état. serrons les rangs et mobilisons-nous pacifiquement jusqu'à ce que ce systeme abdique

Permalien

Il faut que qqu'un fasse rappeler a G Salah que ce n'est pas a l'armee de dire que les dossiers de la corruption doivent etre revu ca c'est le job de la justice. L'armee n'a aucune responsabilite politique outside la caserne

Permalien

Après la légitimité historique de Bouteflika, la légitimité hystérique de Gaîd Salah. Après un pronunciamiento digne d'une république bananière d'Amérique du Sud, l'armée revient aux affaires , non pas pour stabiliser le pays en écartant Bouteflika qui était assigné à "présidence" mais pour ,bel et bien , instaurer un néo régime pour préserver les intérêts de la caste dirigeante inféodée aux puissances occidentales et à quelques micro-états bédouins . Ils mériteraient, tous, d'être pendus haut et court .

Permalien

Ils ont voler l’argent de peuple ils ont créer le Gia pour tuer le maximum d’ algériens 7 vendredis kifkif ils n’ont pas bouger ces criminels civils et militaires les chiens de la franc maçonnerie toujours en pouvoir nous les vrais musulmans algériens nous prions ALLAH de mettre fin a ces criminels les chiens de la franc maçonnerie leurs sorciers et sorcières et leurs chayatines djinns par arrêt cardiaque crash d’avion accident incendie cancer tumeur H1N1 les foudres les tornades les météorites Amine.

Permalien

Si le gros balourd -bidasse ( âgé de 79 ans),est si confiant eu sûr de lui-même,
pourquoi a-t-il besoin de TARGUIS DU MALI /MAROC,COMME GARDE RAPPROCHÉE?
Il commence à ressentir la peur !
CE QUI ARRIVA À CEAUCESCU,SERA TO DESTIN,AUSSI!

Ajouter un commentaire