Aller au contenu principal
Body

Match amical Algérie - Tanzanie (à 18h)

Que va nous montrer Rabah Madjer ?

La sélection algérienne affronte à 18 heures au stade du 5-Juillet l'équipe nationale de la Tanzanie dans un match amical qui servira surtout et avant tout à Rabah Madjer de tester certains joueurs locaux et expérimenter un nouveau dispositif tactique.

Le onze titulaire n'a pour l'heure pas été communiqué, mais selon les dernières mises en place tactiques effectuées la veille du match, le sélectionneur national devra sans doute opter pour un 3-5-2, un schéma avec lequel l'équipe n'a plus joué depuis le départ de Rabah Saadane.Confronté depuis des années à la faiblesse de la charnière centrale, Madjer tentera donc d'apporter les correctifs nécessaires en optant pour une défense a trois centraux sans arriérés latéraux.

Certes Ferhat et Benmoussa pressentis pour occuper les couloirs viendront en soutien à Medjani, Mandi et Bensebaini, mais ils auront beaucoup plus un rôle dans l'animation offensive.Si Madjer a décidé de prendre ce risque de dégarnir la défense pour aligner une équipe résolument offensive c'est sans doute parce que l'adversaire du jour est tes faible.

La dernière sortie des Tanzaniens en Algérie s'est soldée par une écrasante défaite face au verts de Christian Gourcuff, 7-0.L'actuel sélectionneur alors consultant sur une chaîne privée avait minimisé ce score large en mettant en avant la faiblesse des Tanzaniens.On comprend dès lors pourquoi on a choisit justement cet adversaire pour le match de cet après midi.

Dans la logique de Madjer, l'équipe nationale a besoin de retrouver de la confiance en  en gagnant les matchs.Et pour se faire, autant affronter des équipes faibles.Mais sur tout le reste, Madjer ne fournit aucune explication.

D'ailleurs, même les points de presse organisés habituellement avant chaque match, l’entraîneur national s'en passe, préférant se confier au seul site officiel de la FAF. Il est vrai que Madjer n'entretient pas de bonnes relations avec les médias, et s'il a décidé de ne pas affronter les journalistes cette fois çi précieusement, c'est sans doute parce qu'il savait manquer d'arguments pour expliquer les choix controversés de sa dernière liste des sélectionnés.

On l'avait souligné ici, beaucoup d'observateurs ne comprenaient pas le no convocation de certains joueurs comme Fegouli, Boudebouz, Fares ou Mbolhi.

Des absences qui vont se faire ressentir. Peut être pas cet après midi face au Zimbabwé, mais le 27 mars prochain face à l'Iran, en Autriche.Le seul moyen pour Madjer de faire taire les critiques c'est donc de nous présenter à l'occasion des deux matchs amicaux, une équipe joueuse et séduisante avec à la clef des victoires probantes.

Les joueurs choisit, surtout les locaux auxquels il semble accorder toute sa confiance, doivent eux aussi prouver qu'ils méritent de porter le maillot national.

C'est l'unique et seul enjeu pour Madjer et ses poulains sur la pelouse du 5-Juillet. Un stade qui sonnera creux sans doute puisque les 25000 places mises en vente ont du mal à trouver preneurs !

 

Auteur
Rédaction sportive