Aller au contenu principal
Body

DISPARITION

Rachid Aït Ouakli, ancien militant du MCB, est mort

Rachid Aït Ouakli, un des 24 détenus du printemps berbère de 1980, est décédé.  

Militant au long cours très intègre, Rachid Aït Ouakli fait partie de ces figures du printemps berbère qui sont restées fidèles à leurs principes et proches des leurs. 

"Un autre ami cher est décédé. Rachid Ait-Ouakli. Mes condoléances les plus attristées à sa famille, qu'il repose en paix. Un militant honnête et désintéressé que je connais depuis 1979 dans le cadre des " cercles autonomes d'action et de réflexion marxiste " Un exemple de bravoure. militant actif du MCB, détenu en 80. Rachid, tu vas nous manquer, repose en paix, nous ne t'oublierons pas", écrit Mokrane Gacem, militant également du MCB.

Arrêté à Tizi Ouzou avant d’être conduit à la caserne militaire, Rachid Aït Ouakli fut tabassé puis torturé. Il a été conduit à la prison de Berrouaghia avant d’être présenté avec les militants arrêtés devant la cour de sûreté de l’Etat.

Ancien enseignant de sciences naturelles à Aït El Hammam, il a marqué de nombreuses générations qui gardent de lui l'image d'un être droit, engagé et plein de bonne volonté.

Auteur
L. M.