Aller au contenu principal
Body

ARBITRAIRE

Six détenus d'opinion croupissent toujours à la prison de Tlemcen

En dépit des remises en liberté, décidées ce lundi matin par la justice à Tlemcen, six détenus sont toujours en prison pour leurs opinions.

Nour El Houda Oggadi, Aissam Sayeh, Mohamed Mebarki, Mohamed Khaouani, Yazid Hadou et Abdelkader Belarbi sont encore détenus à la prison de Tlemcen, annonce le comité national pour la libération des détenus d'opinion (CNLD).

Lundi matin, le verdict concernant quatre détenus Isehaq Ghoumari, smail Riyahi, Sid Ahmed Medeledj et Sid Ahmed Ben Sahla, a été la relaxe. Une bonne nouvelle accueillie avec les youyous. 

Le verdict du procès en appel, des quatre détenus condamnés à 18 mois de prison ferme et des 14 autres condamnés à 2 mois de sursis le 18 novembre, est rendu public aujourd'hui, après l'audience du lundi 6 janvier, annonce le CNLD. Ils seront libres après la décision de relaxe.

A Médéa, c'est la déception. Le procès de l'activiste Chawki Younsi, prévu pour aujourd'hui lundi au tribunal de Médea, a été reporté au 28 janvier. La raison ? L'absence du maire, qui se trouve être le plaignant, à cette audience.

Il faut relever ici que près de 60 détenus d'opinion, dont Karim Tabou, Samir Belarbi sont toujours en prison. Les mesures de détente promises par le nouveau président tardent à se concrétiser. Malgré les rounds de tête-à-tête lancés depuis quelques jours par la présidence, les remises en liberté se font au compte-goûte. Ce qui ne va pas sans laisser planer des doutes sur la volonté du président à s'attaquer de font au problème des libertés.

Auteur
La rédaction
 

Ajouter un commentaire