Aller au contenu principal
Body

TRIBUNE

Soutien total à Fadila Maaroufi et à Florence Bergeaud-Blacker

J’ai l’honneur et le plaisir de vous présenter Florence Hainault, « journaliste » quelque part dans la galaxie des brosses à reluire et qui vient de se faire un nom en publiant une carte blanche, autrement dit une opinion, dans le journal belge Le Soir.

« L’article » est un édifice de bêtises et de crétinisme que seuls les gauchisants peuvent proférer. Parce que, figurez-vous, cette dame qui se permet d’exposer ses cheveux au vent, défend bec et ongles les femmes musulmanes qui se flagellent en mettant un voile sur leurs cheveux et sur leur dignité.

hg

Non contente de collaborer avec l’islam politique le plus rétrograde outre-Quiévrain, cette simili-journaliste a avoué avoir fait relire son article avant publication par Hafida Hammouti, une militante acharnée des réseaux fréristes, femme de Mohsin Mouedden, autre militant coriace mis en orbite par la Ligue des musulmans de Belgique. Nous sommes dans cette mouvance où le clair-obscur est de mise. Et le fait que Florence Hainaut avoue avoir soumis son texte à cette partisane de l’islam le plus prosélyte ne pose pas question seulement, il pose problème.

Cet article est un fatras d’absurdités et d’abrutissement qui essaie de faire passer le symbole de la soumission des femmes pour un simple bout de tissu. Ce à quoi Florence Bergeaud-Blacker, docteure en anthropologie, auteure d’une soixantaine d’ouvrages et d’articles sur la question, chargée de recherches au CNRS, autrice de « Comprendre le halal » et de « Le marché du halal » répond par une autre carte blanche dans le même journal.

Et voilà que Le Soir, le célèbre journal belge qui était une référence dans le temps, et qui n’est plus que l’ombre de lui-même, retire l’article de Florence Bergeaud-Blacker. Sur insistance et sur contrainte de quel groupe de pression ? Il a fallu que l’anthropologue retire des phrases ou des mots bien précis pour que l’article retrouve sa place.

Non contente d’avoir ameuté toute la galaxie islamiste, la journaliste ou supposée comme telle, Florence Hainaut, crie au scandale parce que l’Observatoire des fondamentalismes dirigé par la clairvoyante et courageuse Fadila Maaroufi remet en question ses conclusions. Non seulement elle crie au scandale mais se sent littéralement asphyxiée et harcelée, elle qui a fait relire son papier avant publication par une proche de l’idéologie des frères musulmans.

Voilà une affaire qui témoigne de l’entrisme important qui se déroule au cœur de l’Europe dans les cercles islamistes et leurs obligés, les collaborationnistes dont la victimisation à outrance est devenue une spécialité dans le seul but de museler leurs courageux adversaires.

Mais après tout, rien de nouveau sous le ciel d’Occident puisque les zélateurs ont toujours voulu réduire au silence les résistants de toujours.

Soutien total et inconditionnel à Fadila Maaroufi, à Florence Bergeaud- Blacker et à l’Observatoire des fondamentalismes.

Auteur
Kamel Bencheikh, écrivain