Aller au contenu principal
Body

Le peuple les a oubliés, Hichem Aboud veut les réhabiliter !

Sur le plateau, un ancien du FIS : a quoi joue-t-on sur Amel TV ?

« Ce n’est pas ce que vous ne savez pas qui vous pose des problèmes, mais c’est ce que vous savez avec certitude et qui n’est pas vrai » Mark Twain ! 

Les masques commencent-ils à tomber ? 

Comment diable peut-on oser, après les leçons magistrales de pacifisme, de citoyenneté et d’intelligence, que ne cesse d’arborer notre jeunesse, vendredi après vendredi, se permet-on de laisser s’exprimer un ancien du FIS ? Les 250.000 victimes, sacrifiées au nom d’une idéologie de violence, doivent se retourner dans leurs tombes ! Ne parlons pas de celles des massacres de Bentalha et de ces survivants tombés dans l’oubli !

Non ! non ! et non ! vous n’avez pas le droit, messieurs Hichem Aboud et Abdou Semmar de déterrer la carte de ceux qui n’ont jamais eu d’autre objectif dans leur vie que celui de soumettre l’Algérie à une idéologie des cavernes ! Wech t’wahachtou les slogans « 3aleyha nahia ou 3alayha namout ? »

J’avoue que pendant quelques journées, je m’étais laissé séduire et suivais avec intérêt ce 20h30 quotidien pendant lequel Hichem et Abdou tentent des analyses personnelles sur ce qui se passe au pays !

D’ailleurs, je m’étais même permis 2 petites incursions courriels sous forme de quasi-félicitations dont je reproduis la dernière, datée du samedi 16 mars, dans son intégralité :

« Bonjour Hichem, bonjour Abdou,

Je vous suis depuis de nombreuses journées, mais à mon avis, vous commencez à être largués par la puissance du message que véhicule ces masses de citoyens d’en bas, à tel point que la lassitude de vous écouter commence à bien nous gagner ! Vos discours deviennent rébarbatifs à plus d’un titre !

L’Islamisation ça suffit ! Et ça, vous n’osez pas y consacrer quelques mots !

Osez le dire aussi au lieu de nous saturer de formules rébarbatives, soir après soir !

Il faut innover les amis !

Ecoutez ce que dit et ressent le citoyen d’en bas !

http://www.lematindalgerie.com/chez-benflis-tous-derriere-limam-pour-la-sallat-el-iskat-ennidham

Pour cela, osez dépasser les sentiers battus de vos débats binaires entre un Abdou qui se veut le meilleur des journalistes, et un Hicham qui ne s’est pas encore tout fait débarrassé de son esprit militaire, avec ces « khalini n’kamel » débités à tout va !

Un peu d’humilité ne vous ferait pas de tort les amis !

Vous savez les amis s’il suffisait d’un Abdou, d’un Hicham ou d’un Kacem pour faire rayonner le pays, il y a longtemps que cela se saurait ! Il en faut plus, beaucoup plus ! E cela commence par laisser la parole se libérer sans pour autant prétendre à la vérité !

Il ne faudrait surtout pas que les uns et les autres s’attribuent les honneurs d’un changement qui tarde à pointer le bout du nez ! Ce que fait Nour-Eddine Boukrouh, article après article !

Salutations fraternelles !

Kacem Madani,

L’éternel citoyen d’en bas.

PS Si je n’aimais votre façon de faire, tout en souhaitant la voir s’améliorer, je ne me serais pas donné la peine de vous interpeller ! »

Comment interpréter cette invitation d’un ancien du FIS sur un plateau télé qui porte le nom d’Amel tv (la télé de l’espoir) sinon comme une volonté de réintroduire le loup dans la bergerie, dans le but de faire capoter une révolution citoyenne exemplaire ? Kh’ssara a3likoum Hichem et Abdou !

Les formules creuses du FIS, du Père et du Saint Esprit sont disqualifiées depuis une génération Messieurs ! Si vous ne l’avez pas compris, alors tant pis !

L’Algérie d’en bas avancera, avec ou sans vous, et avec ou sans « nous » aussi, en tant qu’individus ! à la différence que nous l’avons bien compris, tout en continuant notre travail de colibri !
 

Auteur
Kacem Madani