Aller au contenu principal
Body

Duels rythmiques sur YouTube

Takfarinas : 1M de vues en trois mois, Taous Arhab et Samy : 1M en 15 jours !

Notre «Yal-rocker» Takfarinas vient de franchir - enfin ! - la barre symbolique d’1M de vues sur YouTube, avec sa nouvelle production Kabylia. Sorti en grandes pompes, le 20 décembre 2020, Kabylia est un clip qui décoiffe, avec une mise en scène qui n’a rien à envier à celles de Michael Jackson et autres grandes vedettes du monde de la musique pop et du rock and roll. 

Sauf que, malgré les moyens lourds utilisés, le titre ne remporte qu’un succès mitigé auprès de ses fans. Trop moderne ? Trop sonore (yerẓa yakw leḥwal dirait Chaâbane, un ami d’enfance) pour les « kabyloshs » que nous sommes ?  Un peu des deux ? Allez savoir ! 

Toujours est-il qu’avec des moyens beaucoup plus sobres -mais qui n’ont rien à envier aux montages de professionnels-, de l’autre côté de la méditerranée, le duo phénoménal Taous Arhab et Samy continue d’enchainer succès sur succès. Leur dernier clip, «Zahṛiw amcum », -un clip haut en couleurs- vient d’atteindre le million de vues, en à peine deux semaines. Ce qui fait, en moyenne, une vue toutes les deux secondes. Sacré record, donc ! 

Et ça ne s’arrête pas là, puisque, depuis sa sortie, il y a six mois, leur tube « Igadan » dépasse les 8.5M vues. C’est dire la fulgurance du succès de ce duo tonitruant et plein d’énergie. Une énergie si communicative que, même assis, votre corps ne peut irrésistiblement s’empêcher de vibrer aux rythmes de la musique.

Ce qui prouve l’attrait grandissant que représente un retour aux sources, car les clips de Samy et Taous Arhab, c’est la Kabylie, son folklore chatoyant, ses montages majestueuses, son soleil généreux, son grand bleu et ses jolies filles (avec un déhanché à rendre jalouse la Shakira d’il y a 20 ans. Ce célèbre déhanché, sur fond de waka-waka qui avait secoué Mohamed Benchicou comme une bouteille d’Orangina - c’est peu dire (haha ha…) - lors de la coupe du monde 2010 (« La belle Colombienne aux courbes de braise », -fallait quand même oser, et vous osâtes ! glosât fluctuat-nec-mergitur, à l’époque) (*). 

Une Kabylie, dans toute sa splendeur, qui s’invite donc sur votre petit-écran.

Rien de tel pour oublier les petits soucis liés à cette pause forcée de la vie publique partout sur la planète, Covid19 oblige !

Laissez-vous enchanter par ces images du terroir et oubliez le coronavirus ! 

Au vu des nombreux succès enchainés par Taous Arhab et Samy, sur fond de retour aux sources, notre Yal-Rocker devrait en méditer les conséquence pour ses productions à venir s’il persiste à s’en écarter. Faire de la musique moderne destinée à toutes sortes de publics, c’est bien mais il ne faut pas perdre de vue que la majorité de ses fans sont kabyles ! Et, en ces temps d’hégémonie culturelle, nous sommes tous demandeurs de rythmes qui nous ramènent au terroir. Et, ces rythmes sont loin de ressembler à « Kabylia » !  

Pour ne pas faire de jaloux, le clip de Takfarinas est inclus ci-après. Aux lecteurs-auditeurs qui découvrent les deux titres de comparer.

 K.M.

(*)https://www.lematindz.net/news/3161-cc.html

Auteur
Kacem Madani