Aller au contenu principal
Body

Grand Angle

Tamazight, les savants et les obscurs "oulémas" !

Bachir El Ibrahimi, au milieu, précurseur de l'arabo-islamisme en Algérie.

Voilà qu’en 2018 l’association des "Oulémas" d’Algérie s’occupe de linguistique !

Non, ce n’est pas pour contribuer à sortir l’école algérienne de la catastrophe actuelle, ni pour améliorer le classement des universités algériennes à la queue du palmarès des universités mondiales.

Ceux qui s’octroient le titre d’"Oulémas", c’est-à-dire de savants qui n’ont jamais produit la moindre connaissance depuis un siècle, dont notre pays serait fier aujourd’hui, veulent imposer aux Algériens d’écrire la langue tamazight avec les caractères arabes, pour mieux l’achever, après avoir combattu de toutes leur forces l’amazighité et la langue tamazight de leur pays depuis la création de cette association dans les années 1930. N’est-pas à l’un de ses précédents responsables, Bachir Ibrahimi, que cette langue "écorchait les oreilles" (1) ?

Le mouvement des "Oulémas", qui a pris naissance dans l’Algérie colonisée des années 1930 à Alger et Constantine principalement, s’était trompé doublement de combat depuis sa naissance. Au lieu d’aider la population, et particulièrement la jeunesse, vers un réveil nationaliste salutaire face à la domination coloniale, la valorisation de notre histoire, de notre culture et des combats menés par nos prédécesseurs, les "Oulémas" se sont engagés dans l'arabo-islamisme le plus rétrograde et le wahhabisme focalisé sur le contrôle de la société.

L’œuvre néfaste de Tayeb El Oqbi (2) et de ses amis n’est plus à démontrer. Gageons que si El Oqbi avait à son époque les moyens de la répression à la Casbah d’Alger, notre pays n’aurait pas connu El Hadj Mohamed El Anka, Mrizek, El Ankis, Ezzahi,  Guerrouabi, Chaou, etc.

Au vu du bilan de son action depuis les années 1930, l’association des "Oulémas", qui a toujours fonctionné comme une secte, devrait être dissoute à jamais :

  • Les "Oulémas" ont nié et combattu l’histoire et la culture nationale multimillénaire au profit de l’histoire et de la culture moyen-orientale.

  • Les "Oulémas" ont introduit l’arabo-islamisme et le wahhabisme avant l’heure.

  • Les "Oulémas" ont pollué le mouvement national depuis le PPA (3) jusqu’au FLN de 1954 et avaient été, indirectement, la cause de la crise dite ‘’berbériste’’ de 1948-1949, au sein du PPA-MTLD, puis l’assassinat d’éminents cadres du mouvement de libération nationale (Ouali Bennai, Ould Hamouda, …).

  • Les "Oulémas" post-indépendance ont travesti l’histoire du mouvement national et ont pris idéologiquement le pouvoir et poussé la République vers l’arabisation. Boumediène, ancien membre des "Oulémas", avait même offert l’université d’Alger à l’un de ses membres influents.

  • Les "Oulémas" ont constitué le substrat idéologique du mouvement islamiste et de la guerre destructrice de l’islamisme contre notre pays dans les années 1990 – 2000. Et qui continue aujourd’hui sous d’autres formes.  

Quant à l’usurpation du titre de savant, de la manipulation de la religion et de la mystification, personne n’est dupe. Dans le monde actuelle de la libre circulation de l’information, personne ne peut « cacher le soleil avec un tamis ». ils ne rendent pas service à la religion musulmane.

Quand nos jeunes interrogent notre histoire et l’histoire de la connaissance de l’humanité, ils ne trouvent certainement pas les noms des obscurs manipulateurs des « Oulémas ».

Ils retrouvent Ibn Sina (Avicenne), Ibn Khaldoun, Arkoun, Mammeri, Archimède, Galilée, Aristote, Pasteur, Einstein, Pierre et Marie Curie, etc. Et ceux-là ne se sont jamais octroyé le titre de savant… ils sont reconnus parce qu’ils ne manipulent pas les peuples. Ils font avancer les peuples vers le savoir, le meilleur,  l’excellence !

A.U. L.

Notes :

(1) «  … Quelle est cette voix discordante qui nous écorche les oreilles de temps à autre … Quelle est cette voix hideuse qui s'est élevée il y a quelques années à la radio algérienne en diffusant des informations et des chansons en kabyle...La vérité est que la nation est arabe, et que les kabyles sont des musulmans arabes, leur livre, le Coran, c'est en arabe qu'ils le lisent et écrivent en arabe et ne veulent pas d'alternative ni à leur religion ni à leur langue (arabe)... » Bachir Ibrahimi, trad. M. Tilmatine, revue Awal n°15, p. 77.

(2) « Tayeb El Oqbi, né en 1888 à Biskra, a vécu en Orient, journaliste au Hédjaz, du dernier Hachémite ; les Séoudiens l'expulsent et le rendent au Maghreb. Assez curieusement, puisque l'exilé devait ensuite passer pour un propagateur du Wahhabisme ! (source J. Berque).

(3) Témoignage d’un militant du PPA : «Vers la fin de l’année 1943, la direction du PPA nous avait donné la consigne d’ouvrir des écoles libres, en langue arabe, dans toutes les villes et villages, partout où il était possible. L’objectif était de contrer l’initiative des Oulémas d’Algérie qui voulaient éduquer les jeunes algériens dans la voie de la religion sans remettre en cause leur condition de colonisés.  Le discours des Oulémas à cette période était exclusivement : ‘‘l’éducation et la religion“ (etterbiyya wa ettaâlim). C’était pour cela que le PPA clandestin avait pris l’affaire en main pour ne pas nous faire dépasser par les Oulémas et ainsi montrer la voie du nationalisme et de la libération à notre jeunesse et ne pas suivre la bigoterie islamique des Oulémas.“ (‚‘‘Les sentiers de l‘honneur“, Messaoud Oulamara, édition Koukou, Alger 2013).

Auteur
Aumer U Lamara, physicien et écrivain
 

Commentaires

Permalien

Le monde réel est en 2018, alors mettez vos montres à l'heure, vos calendriers à jour et allez travailler. Nous n'avons pas encore compris ce qui s'était passé durant la décenie noire, et on prétend savoir ce qui s'est passé il y a près de 3000ans.
Allez travailler pour que les générations futures puissent vivre libres et arrêtez ce cirque. Le monde avance sans nous.

Permalien

N'oublions pas la grande traitrise de ces oulamas qui ont acceptes et fait le lobby pour le projet Blum-Violette qui vouliat rattacher definitivement l'Algerie a l France en octpyant la nationalite aux autochtones. Leur chef Ben Badis allas meme en France lecher le c*l du president francais de l'epoque pour faire passer cet amendement a l'assemble. Helas pour le HizFranca Ben Badis, l'Assemblee francaise decidas autrement. Bien sur ces oulamas , soudainement devienrent des patriotes .

Permalien

Pour ceux qui ont un calendrier vieux de 3 000 ans, ils travaillent depuis toujours (plus que 3 000ans) pour la liberté et la justice pour tous, de toute façon ils savent ce qu'est le travail au contraire des autres, et savent ce qui s'est passé il y a 10, 20, 30, 56, 64, 70, 88, 100, 1000, 10000 ans, et encore plus loin que ça,
et le cirque ce sont les autres qui le font,

Permalien

ce qui n'est pas dit c'est que ces ouméas voulait l'assimilation et la disparition de l'identité et l'histoire de l'algérie, donc ces ouméas étaient des partisans et reconnaissaient donc que la france étaient leur mère patrie et voulaient une reconnaissance écrite, et donc ces ouméas voulaient devenir des descendants gaulois,
mais comme les français étaient des oulamas qui savaient qui est qui, ils n'ont jamais pris en considération les louvoiements de ces ouméas,
ces ouméas étaient bien nourris et bien logés par le colonialisme qui les manipule -comme il le fait toujours maintenant- pour atteindre ses objectifs de domination des autres,
les ouméas sont le relais du colonialisme d'où qu'il vient, l'essentiel pour eux c'est que le peuple algérien ne soit jamais libre de vivre avec sa diversité et ses cultures,

Permalien

Que ces oulamas qui n ont de oulemas que le nom se cachent au vu de tout le mal qu ils ont fait à notre chère Algerie.
Ces khobzistes qui vivent sur le dos de la religion ont enfoncé le pays dans le plus terrible obscurantisme avec leur travail en sous marin.

Permalien

Vous vous trompez, ils ne travaillent pas, ou pas correctement et certainement pas assez. Sinon, c'est de la science qu'on exposerait aux exposition pas des poterie, du couscous et des pseudo-livres qui ne se vendent pas. Si l'amzighité se résume à un drapeau, des robes kabyle, du couscous, des chants et des poteries...c'est pas demain qu'on exportera le savoir. Surtout ne parlez pas de cas individuels qui sont certes brillants, car c'est exactement ce que les racistes font: en tant que peuple ou nation, nous restons des sous-developpé, colonisé, colonisable et ingérables comme tout algérien dans un pays pris en otage par une mafia.

Permalien

parce que les autres ont la science,
y a un probléme maintenant ou quoi avec le couscous, les robes, et les poteries,
y a des milliers de clubs de foot qui ont des drapeaux différents les uns des autres,
y a des milliers de zaouias et se sectes qui ont des drapeaux,
y a diverses ethnies qui ont leurs plats culinaires, leurs robes, leur ustensiles
y a des millions qui ont un jour férié qui leur est dédié
y a des milliards qui ont des calendriers,
et ça ne gène personne mais pour les bebéres non,
maintenant ils font la différence entre les bebéres et isolent les kabyles,
donc pour les autres les kabyles ne sont pas arabes et non pas aussi des bebéres,
la haine du kabyle leur est dictée par leur mére-patrie, la france, qui elle sait qui sont les vrais combattants auxquels elle fit face et donc le france sait qui sont ces vrais enfants qui voudraient bien qu'elle revienne, et c'est certainement pas les kabyles,
et si un certain sourire que connaissaient les soldats français porte le nom de sourire "kabyle" et pas des autres c'est pas pour rien,
les kabyles travaillent, c'est un fait, ils travaillent , ils travaillent correctement, ils travaillent assez pour que les autres puisse faire leurs cirque,
mais la france se vengera tôt ou tard des kabyles, et le piège est entrain de se refermer sur les kabyles, ils seront pris entre tous les feux et tous les couteaux, c'est la seule façon qu' a la france pour reprendre le contrôle directe,
sans les kabyles, les autres tous les autres seraient encore des portes-paniers, des boniches et des cireurs de chaussures de missiou et madame,
tant de haine juste pour un jour férié dont tout le monde profite maintenant,
tout ce que font les kabyles, les autres en profitent aussi,

Permalien

cest mon cirque meme avec tous ses defauts il est mieux que le tien et jen suis fier quant a ces fameux savants qui se torchent le derriere a longueur de journee et qui nont rien apporte ni a leur pays ni au reste du monde sauf fourberies et hypocrisie

Permalien

Exact, à chacun son cirque et c'est très bien ainsi. Pendant que les pays développés avance, nous pouvons continuer à tourner en rond dans nos manèges. Mais tant qu'on le fait en bérbère, ça nous évite de nous ridiculiser encore plus. Quand les universités des pays développés s'intéresseront à cette culture, nou méneront le monde. N'avons nous pas déjà 950 ans d'avance sur eux?

Permalien

Je préfère les 950 ans d’avance aux 700 ans de retard, mais peut-on réellement reprocher à celui qui a le désir d’avancer, l’inertie de celui qui l’en empêche. Prendre son destin en main en toute indépendance est le premier pas pour avancer. Le reste n’est que bla bla!!

Permalien

Nous avons accéléré notre mort en donnant notre âme aux vendeur de rêve et aux charlatans.
Sinon pourquoi suivre leur remède puise que eux même n'y croient pas?
La moitié des mosquées Algériennes se trouvent en Kabylie. Oui si les Français ont vaincu Larbaa n'ath Irathen en 1858. Ce n'était pas le dieu païen qui a trahi les Kabyles, mais c'était bien Allah, le jour de la fête du mouton. Les fidèles schizophrènes avaient l'obligation de poser les armes et de faire leur devoir religieux. C'était la seule faille qui a fait tomber Fort National sans résistance.
Et l'histoire recommence sans fin. Après ce qui s'est passé pendant les années 90. J'ai pensé que la Kabylie est sortit de la schizophrénie et que la page de l'islamisme est tournée. Mais non, les barbichettes comme des chèvres et hijabs des jalbab, impossible de reconnaitre les couleurs magnifiques Kabyles d'autre fois. En dirai de pire en pire.

Si les Kabyles ne prennent pas leur destin en main, créer leurs propre écoles leurs propres radios TV leurs propre Académie pour leurs langue, leurs propre constitution leurs propre justice, il n'y aura pas de Kabylie d'ici quelques Année, ce n'est pas juste moi qui le dit mais Ramdan Achab à lâché la bombe il y a quelques jours.
J'essaie de trouver une seule raison de maudire le MAK, je ne la trouve pas. C'est ce qu'on appelle un raisonnement scientifique. Faites le teste vous même, essayer de trouver une seule raison qui vous dit le MAK est une erreur, je vais y adhérer.
Je vous garantie que tous les vecteurs sont orientés vers la séparation.
Il n y a aucune autre option malheureusement pour les nostalgiques de L'Algérie moderne.
Si on reste dans le bateau on va couler avec. Yaqars alqa3is ukac d'acu it yetfan.
Il y en a qui se moquent de eux mêmes qui prennent l'exemple du Québec Francophone dans un océan Canada + USA Anglophones.
Oui le Québec est à l'intérieur du Canada. Mais détrompez vous! Le Canada est une démocratie ce n'est pas une dictature.
Le poste du premier ministre Canadien équivalent d'un président ne peut pas être occupé si la personne n'est pas bilingue.
Le Québec a son propre gouvernement, local , ces ministres, ces écoles, ses hôpitaux, sa police, sa justice, ses chaines de radios, ses chaines de TV, ... Lire un article de Rachid Ait Ali U Qaci sur le même journal le matin. Il offre plus de détails à ce sujet.
J'aimerai bien croire aussi à une Algérie plurielle, mais ça n'existe pas. Et tous les reste des Algériens sont impatient de voir la Kabylie arabisée et islamisée selon leur modèle à eux.
Ne soyez pas naïf au point de croire que le pouvoir fasciste Algérien est guéri de son racisme. Mais non sa stratégie est la même depuis 1962. C'est de resserrer l'étau de plus en plus. Avec ces stratégies diaboliques chaque action est mesurée calculée d'avance pour tuer le plus rapidement cette flamme Kabyle toujours allumée.

Permalien

Si seuleument notre maladie avait un remède. Yaou MAKash, on ne va quand même pas suivre ces aventuriers sans expérience ni crédibilité. Si on n'accepte que l'Algérie est une et indivisible, alors il faut attendre qu'un vrai leader emerge. Le MAK ne représente qu'une poignée de personne avec zéro crédibilité, encore moins que Boutef à roulette, pour dire. Ah oui, je me pose mêmes la question si ces gens sont saints d'esprits, sans parler de ceux qui les suivent. Nous avons encore du chemin à faire, ce n'est pas facile de construire un pays, encore moins avec l'esprit étroit qui nous carctérise, moi y compris. C'est pour ça que je me soigne.

Permalien

le mal se trouve en vous, vous devriez bien lire l'histoire des oulemas au lieu d'écrire du mal sur eux, vous êtes loin de la verite cher Monsieur, c'est grace a eux que que votre identité est resté dans cette va algerie modeste, ses hommes ont combattu un ennemi avec leurs personnalités musulmanes en écrivant en arabe, vous ...vous combattez avec votre personalité mais française sur le tamazigh au détriment de vos compatriote..

Permalien

Arête de falsifier.
Je vous donne la vérité historique:
En 1954 toute l’humanité savait que, l'UDMA de Ferhat Abbas, les Oulémas de Bachir El Ibrahimi et les centralistes de MTLD- forment un seul pôle politique sous l'égide du FLN historique, à l‘exclusion de votre partie Commaniste qui a été mis à la poubelle historique.
Apres le déclenchement de la révolution le premier novembre 1954, dès le 15 novembre 1954, Bachir El-Ibrahimi publiait un «appel au peuple algérien» l’exhortant à soutenir le soulèvement qui venait de se produire.
Cet appel revêtait le caractère d’une véritable fetwa pour le peuple algérien car il émanait de la plus haute autorité spirituelle de l’Algérie musulmane.
En février 1955 se déroula au Caire une réunion du «Front pour la libération de l’Algérie» regroupant les leaders politiques algériens présents dans la capitale égyptienne avec pour objectif de soutenir le FLN. Cette réunion regroupait :
– deux messalistes : Ahmed Mezghena et Chadli Mekki ;
– deux centralistes : Hocine Lahouel et M’hammed Yazid ;
– un udmiste : Ahmed Bayoudh ;
– deux oulémistes : Bachir El-Ibrahimi et Fodil El-Ouertilani ;
– trois frontistes : Mohamed Khider, Ahmed Ben Bella et Hocine Aït-Ahmed(6).
En 1956, cependant, les relations de Bachir El-Ibrahimi avec les autorités égyptiennes se détériorèrent. Il dut quitter Le Caire, n’acceptant pas la mainmise des services de renseignement égyptiens — «Moukhabarate» — sur une partie de la délégation extérieure du FLN, plus précisément sur Ahmed Ben Bella

Bachir El-Ibrahimi était entouré de l’affection et du respect des membres du GPRA qui venaient lui rendre visite ou même le consulter. Le plus assidu d’entre eux était, sans doute, le ministre des Affaires étrangères, Krim Belkacem, lequel qui en partance en mission à l’étranger ou de retour s’arrêtait à Héliopolis pour entretenir Bachir El-Ibrahimi de l’objet de sa mission.

En juin 1962, Djamel Abdennasser dépêcha deux émissaires auprès de Bachir El-Ibrahimi lui proposant de mettre à sa disposition un avion spécial qui le mènerait à Rabat d’où il rejoindrait Oujda puis Tlemcen en compagnie de Ahmed Ben Bella afin d’assurer à celui-ci un accueil triomphal par le peuple algérien. Bachir El-Ibrahimi rejeta la proposition en soulignant : «Tous les dirigeants du FLN sont mes enfants, je me garderais bien de prendre position pour les uns contre les autres. Mon rôle a consisté et consistera à les unir pour éviter que des divergences ne débouchent sur une scission.» (14) Probablement, cette prise de position s’ajoutant aux différends antérieurs déplut à Ahmed Ben Bella qui, devenu président de la République, manifesta une hostilité tenace à l’encontre de Bachir El-Ibrahimi. Pourtant, les Algériens ayant décidé que la mosquée Ketchaoua, devenue cathédrale sous la colonisation, redevienne mosquée, le président Ahmed Ben Bella fut bien obligé de faire appel à Bachir El-Ibrahimi, le jour de l’inauguration, pour diriger la prière du vendredi 2 novembre 1962 en présence de nombreuses personnalités étrangères dont le roi du Maroc Hassan II.

Permalien

Ah, h ha ha ha ha!!!! Des ulemas araboizzaniques linguistes! !!!!!! Ahahaha!

Ajouter un commentaire