Aller au contenu principal
Body

EXPRESS

Tebboune remanie partiellement le gouvernement Djerad

C'est un remaniement partiel qu'Abdelmadjid Tebboune, a finalement réalisé dimanche dans le gouvernement. Il a de fait maintenu Abdelaziz Djerad au poste de Premier ministre, indique un communiqué de la présidence de la République.

Certains parleront d'un remaniement à blanc, tant le changement attendu a fait pschitt.  Seuls quasiment Abdelmadjid Attar et le très polémique Ferhat Ait Ali ont fait les frais de ce lifting.  Il y a aussi le limogeage de Mohand Said Oubelaid, hospitalisé depuis plusieurs mois à Paris. Pas seulement, Tayeb Zitouni, lui aussi hospitalisé depuis fin 2020 en Espagne, est maintenu à son poste de ministre des Moudjahidine. 

Au chapitre des anciens ministres de Bouteflika, on note le retour de Dalila Boudjema désignée par Tebboune ministre de l'Environnement. Mohamed Ali Boughazi, ancien conseiller du très honni Bouteflika est propulsé ministre du Tourisme.

Dernier constat : l'équipe gouvernementale est toujours pléthorique, elle ne semble pas touchée par la crise qui, pourtant mine de très larges pans de la société algérienne.

Voici la composante du nouveau gouvernement :

- Abdelaziz Djerad : Premier ministre. 

- Sabri Boukadoum : ministre des Affaires étrangères.

- Kamal Beldjoud : ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du Territoire.

- Belkacem Zeghmati : ministre de la Justice, garde des Sceaux.

- Aymen Benabderrahme : ministre des Finances.

- Mohamed Arkab : ministre de l'Energie et des mines.

- Chems Eddine Chitour : ministre de la transition énergétique et des énergies renouvelables.

- Tayeb Zitouni : ministre des Moudjahidine et des Ayants-droit.

- Youcef Belmehdi : ministre des Affaires religieuses et des Wakfs.

- Mohamed Ouadjaout : ministre de l'Education nationale.

- Abdelbaqi Benziane : ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

- Hoyam Benfriha : ministre de la Formation et de l'Enseignement professionnels.

- Malika Bendouda : ministre de la Culture et des arts.

- Sid Ali Khaldi : ministre de la Jeunesse et des Sports. 

- Hocine Chorahbil : ministre de la numérisation et des statistiques.  

- Brahim Boumzar : ministre de la Poste et des Télécommunications.

- Kaoutar Krikou : ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme.

- Mohamed Bacha : ministre de l'Industrie.

- Abdelhamid Hamdanie : ministre de l'Agriculture et du Développement rural. 

- Tarek Belaribi : ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville.

- Kamel Rezig : ministre du Commerce.

- Ammar Belhimer : ministre de la Communication, Porte-parole du gouvernement.

- Kamel Nasri : ministre des Travaux publics et des Transports.

- Mustapha Kamel Mihoubi : ministre des Ressources en eau.

- Mohamed Ali Boughazi : ministre du Tourisme, de l'Artisanat et du travail familial. 

- Abderrahmane Benbouzid : ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière.

- El Hachemi Djaâboub : ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale.

- Bessma Azouar : ministre des Relations avec le Parlement.

- Dalila Boudjemaâ : ministre de l'Environnement.

- Sid Ahmed Ferroukhi : ministre de la Pêche et des productions halieutiques.

- Abderrahmane Lotfi Djamel Benbahmad : ministre de l'industrie pharmaceutique.

- Nassim Diafat : ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des micro-entreprises.

- Yacine El-Mahdi Oualid : ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de l'économie de la connaissance et des starts-up.

- Ismail Mesbah : secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière chargé de la réforme des hôpitaux.

- Salima Souakri : secrétaire d'Etat, auprès du ministre de la Jeunesse et des Sports, chargée du sport d'élite.

- Yahia Boukhari : secrétaire général du Gouvernement.

Auteur
L.M./APS