Aller au contenu principal
Body

L'OEIL DE ZINA

Téléscopage à Avignon

Cette semaine, je m’éloigne un peu de Marseille où la forte chaleur rend plus que désirable les salles de théâtre climatisées. Direction Avignon. Le festival, la foule, les saltimbanques. L’ambiance est à la fête.

télescopage

 

Théâtre du Vieux Balancier, à 17h15. Deux personnages joués à merveille par un même acteur dans une pièce intitulé « Télescopage ». L’un sort de prison et parle un argo populaire teinté de sa lorraine natale. L’autre est professeur de français lettré à la diction parfaite. La collusion de ces deux personnages c’est la rencontre d’un 3e type. C’est la collusion entre deux classes sociales qui s’affrontent dans un texte brillant.

Une heure et quart qui file au battement de son cœur tellement l’émotion est palpable.

L’interprète s’appelle Jamel Khada. Il est l’enfant d’un couple d’algériens qui a immigré en Lorraine. Mais ici ça n’a absolument aucune importance. Il y a des morceaux de lui dans ce texte mais quand j’ai fermé les yeux, l’espace de quelques minutes, j’étais dans un PMU de Lorraine entre rires et frissons. Cette pièce se veut être le témoignage d’une époque « où les origines n’ont aucune espèce d’importance ».

Tout comme l’affiche du spectacle d’une sobriété volontaire, je n’en dirais pas plus. C’est juste sublime.

A aller voir absolument s’il passe chez vous, ou à Avignon l’année prochaine.

télescopage

Auteur
Zina Mebkhout
 

Ajouter un commentaire