Aller au contenu principal
Body

ARBITRAIRE

Tribunal de Sidi M'hamed : un an de prison ferme requis contre 18 manifestants

Le tribunal de Sidi M'hamed d'Alger s'est encore une fois singularisé aujourd'hui mercredi 14 octobre par ses réquisitions contre 18 manifestants arrêtés le 5 octobre dernier. Un an de prison requis contre eux en plus de 100 000 dinars d'amende.

Le procureur a requis 1 an de prison ferme pour les 18 accusés et 100 000 Da d'amende pour les personnes détenues et 50 000 Da pour les autres non détenus. Le verdict est attendu pour le 21 octobre prochain, annonce le Comité national pour la libération des détenus.

Le procès des manifestants arrêtés le 5 octobre à Alger, a été renvoyé (comparution immédiate) à l'audience du 14 octobre 2020 avec mandat de dépôt pour neuf personnes parmi les 18 en comparution immédiate.

Pour avoir manifesté (un droit reconnu par la constitution) ils sont accusés d'attroupement non armé et incitation à troubles de l'ordre public.

Les personnes concernées sont : Lounes Dali, Hamza Ben Ghouba, Hicham Atlaoui, Menouar Ouazene, Bennouna Mustapha Abdeldjabbar, Zohir Achouche, Hakim Mouhoubi, Mounir Ferragh.

Les neuf autres personnes arrêtées puis relâchés : Seddik Touaoula, Tarek Hamoudi, Kamel Merouani, Fatehi Diyaoui, Amine Ougour, Merouani Oualouche, Bilal Kebir, Nasredine Behram, Mohamed Elhadi Kab,

Mohamed Amine Belmokhtar, arrêté aussi à Alger, est accusé d'atteinte à la personne du président de la République. Son dossier est en cours de traitement, selon le CNLD.

De nombreux autres dossiers de manifestants sont renvoyés pour les semaines prochaines. Ainsi à Annaba, le procès de Zakaria Boussaha (affaire dont il n'est pas en détention) est renvoyé à l'audience du mardi 20 Octobre prochain, alors qu'il était initialement programmé pour le mercredi 14 octobre, rapporte le CNLD.

A Batna, le procès de Youcef Blourghi, programmé pour ce mercredi, est renvoyé à l'audience du 11 Novembre 2020. Youcef Blourghi est accusé d'outrage à corps constitué. Il a reçu une convocation par la police de sûreté de daïra le 29 avril 2020, indique la même source.

A Sétif, le procès de Djaffar Guechi est renvoyé à l'audience du 24 novembre alors qu'il était initialement programmé pour le 14 octobre.

 

Auteur
Sofiane Ayache