Aller au contenu principal
Body

EXPRESS

Trump a ordonné de bombarder l'Iran avant de se raviser

Le monde est passé à un cheveu d'un conflit majeur. Donald Trump a approuvé une opération militaire devant cibler vendredi des installations iraniennes avant de se raviser et d'annuler ces frappes au dernier moment, après que l'Iran eut abattu un drone militaire américain, a rapporté le New York Times, citant des représentants de l'administration américaine ayant pris part ou étant informés des discussions.

D'après le quotidien américain, Trump, le président américain, qui avait qualifié la frappe iranienne d'"énorme erreur" a validé une opération contre une série de cibles iraniennes, telles que des radars ou des batteries de missiles, avant de faire volte-face alors que les avions de combat avaient décollé et les navires de guerre s'étaient mis en position.

Aucun missile n'a été tiré, a déclaré un représentant de haut rang de l'administration, cité par le journal, rapporte l'agence Reuters. D'après le quotidien, le président américain a validé une opération contre une série de cibles iraniennes, telles que des radars ou des batteries de missiles, avant de faire volte-face ravisé alors que les avions de combat avaient décollé et les navires de guerre s'étaient mis en position. Aucun missile n'a été tiré, a déclaré un représentant de haut rang de l'administration, cité par le journal.

Pour l'heure, la Maison Blanche et le Pentagone ont refusé de commenter cette information, précise l'AFP.

Dans ce contexte, les Etats-Unis ont interdit jeudi soir les vols des compagnies aériennes américaines dans la zone où l'Iran a abattu le drone militaire américain. Il est ainsi interdit de survoler l'espace aérien contrôlé par Téhéran au-dessus du Golfe et du Golfe d'Oman "jusqu'à nouvel ordre", a indiqué l'Administration aéronautique fédérale américaine. Ces restrictions sont justifiées par une "augmentation des activités militaires et la tension politique croissante dans la région, qui représentent un risque pour les opérations de l'aviation civile américaine" accompagné d'un risque d'"erreur d'identification", a ajouté la même source qui mentionne le drone militaire américain abattu par un missile sol-air iranien.

L'Iran a assuré jeudi avoir retrouvé, dans ses eaux territoriales, des débris d'un drone américain qu'il a abattu, un incident qui a encore fait monter la tension avec les Etats-Unis où Donald Trump a vivement réagi.

"Notre pays n'acceptera pas cela, je peux vous le dire", a lancé, menaçant, le président américain avant d'essayer de faire baisser la température en évoquant la piste d'une erreur du côté iranien faite par quelqu'un de "stupide". "J'ai du mal à croire que cela était délibéré", a-t-il affirmé depuis le Bureau ovale.

Auparavant, Washington et Téhéran s'étaient livrés toute la journée à une guerre de communication sur la localisation exacte du drone de l'US Navy au moment de la frappe. Le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif a assuré que des morceaux de l'appareil avaient été retrouvés dans les eaux territoriales iraniennes, "à l'endroit où il a été abattu". Le drone "a été touché à 4h05 (23H35 GMT mercredi) par 25°59'43" de latitude Nord et 57°02'25" (de longitude Est)", a-t-il tweeté.

De son côté, le Pentagone a assuré qu'il se trouvait à 34 km des côtes iraniennes et n'avait "à aucun moment" violé l'espace aérien iranien. Le Pentagone a publié dans la soirée une carte de la trajectoire du drone, qui le montre dans les eaux internationales ou omanaises, mais jamais dans les eaux iraniennes. Le document présente également une photo d'un appareil en feu, à 23H39 GMT à 25°57'42" de latitude Nord et 56°58'22" de longitude Est. Il y a notamment une différence de quatre minutes dans l'horaire donné par les deux pays.

Selon le commandement central des forces américaines, le drone a été abattu par un missile sol-air iranien au-dessus du détroit d'Ormuz. Ce détroit est un point de passage stratégique pour l'approvisionnement mondial de pétrole, près duquel deux tankers ont été attaqués le 13 juin, environ un mois après des sabotages contre quatre navires à l'entrée du Golfe.

 

Auteur
Avec agences
 

Commentaires

Permalien

AMERICAN DREAM.
Comme tout le monde le sait l’économie américaine n’est pas fondée sur l’exportation des tomates, mais sur la vente des armes ….!!!
Pour vendre les armes il faut des guerres partout, pour ce faire il faut créer des foyers de tension un peu partout dans le monde.
Après la fin de la guerre froide et la chute du mur de Berlin et la disparition des méchants soviétiques, la baisse des ventes d’armes a fait rentrer l’économie Américaine dans une longue récession.
Il faut inventer des nouveaux ennemis pour vendre les armes….. !!!
La poule aux œufs d’Or est trouvée, c’est l’intégrisme islamiste contre le bloc soviétique (le syndrome vert Vs le syndrome rouge)….. !!!
Vers la fin des années 70 les américains ont encouragé un courant idéologique l’Islam wahhabite qui va leur procurer des marchés importants surtout au moyen orient à travers le TERRORISME Islamiste leur allié NATUREL…. !!! Et depuis les Etats Unis ont retrouvé leurs prospérités grâce aux pétrodollars des monarchies absolues et archaïques du golf persique…. !!!

Permalien

Les vrais « ARABES » (contrairement au faux d’Afrique du Nord):
Ont atteint un degré de LÂCHETÉ incroyable, ça fait plus de quatre (04) années que KHADIM EL-HARAMEYN (gardien des lieux saints de l’Islam) bombarde sans arrêt avec des armes non conventionnelles (le Yémen) un peuple pauvre et sans défense, aucun Arabe n’a soulevé le petit doigt……. !!!
Cette lâcheté des vrais Arabes trouve son explication dans l’histoire (*)
1. la plus ancienne : la tentative d’extermination de la famille du prophète Mahomet après sa mort….. !!!
2. la plus récente : Saddam le baathiste à été armé jusqu’aux dents pour détruire la République de Khomeiny, à envahi le Koweït qui a fiancé sa guerre contre l’Iran à hauteur de 75 Milliards de Dollars, ensuite ces mêmes vrais Arabes se sont constitué en coalition avec les Etats Unis pour abattre Saddam….!!!
Tellement, elles sont riches les monarchies absolues du golfe persique qui aiment beaucoup la vie, regrettent d’avoir participé au lynchage de Saddam, s’il était vivant il pourra refaire la guerre à leur place, sans faire appel au yankees…!!!
(*) Notant que les vrais arabes ne se sont jamais soulevés contre le colonialisme, au contraire ils l’ont toujours accueillis avec bienveillance voir les accords Arabo – Franco – Britanniques dits « Seykes Picot » de Mai 1916.

Permalien

Les vrais « Arabes » (contrairement au faux d’Afrique du Nord):
Ont atteint un degré de Lâcheté incroyable, ça fait plus de quatre (04) années que Khaddim El-Harameyn (gardien des lieux saints de l’Islam) bombarde sans arrêt avec des armes non conventionnelles (le Yémen) un peuple pauvre et sans défense, aucun Arabe n’a soulevé le petit doigt……. !!!
Cette lâcheté des vrais Arabes trouve son explication dans l’histoire (*)
1. la plus ancienne : la tentative d’extermination de la famille du prophète Mahomet après sa mort….. !!!
2. la plus récente : Saddam le baathiste à été armé jusqu’aux dents pour détruire la République de Khomeiny, à envahi le Koweït qui a fiancé sa guerre contre l’Iran à hauteur de 75 Milliards de Dollars, ensuite ces mêmes vrais Arabes se sont constitué en coalition avec les Etats Unis pour abattre Saddam….!!!
Tellement, elles sont riches les monarchies absolues du golfe persique qui aiment beaucoup la vie, regrettent d’avoir participé au lynchage de Saddam, s’il était vivant il pourra refaire la guerre à leur place, sans faire appel au yankees…!!!
(*) Notant que les vrais arabes ne se sont jamais soulevés contre le colonialisme, au contraire ils l’ont toujours accueillis avec bienveillance voir les accords Arabo – Franco – Britanniques dits « Seykes Picot » de Mai 1916.

Ajouter un commentaire