Aller au contenu principal
Body

URGENT

Vague d'arrestations et répression à Alger (actualisé)

La répression a été particulièrement brutale ce samedi à Alger. Crédit photo : Samir Sid.

La police a procédé à de nombreuses arrestations parmi les manifestants qui ont tenté de marcher ce samedi à Alger. Parmi les personnes arrêtées figure le journaliste Khaled Drareni.

Sang, larmes coups violents, humiliation... la manifestation de ce samedi a vite tourné à une chasse impitoyable des manifestants par la police dans les ruelles d'Alger-centre. Selon les dernières informations publiées par plusieurs sources, une centaine de personnes a été interpellée ce samedi à Alger.

"La police est en train de matraquer violemment toute personne qui se retrouve à la marche d'Alger et tente d'arrêter les manifestants qui filment", rapporte le comité national pour la libération des détenus (Cnld) dans un de ses posts Facebook. "Le jeune Marwan Machi a été kidnappé par des agents de la police en civil il y a quelques instants à Alger. Il a été suivi par plusieurs civils depuis la matinée alors qu'il était en train de faire des lives de la marche", ajoute la même source. (Voir les vidéos ci-dessous)

Selon le CNLD, le secouriste Saïd Ammar a été arrêté avec son frère à la rue de Didouche. Mourad, Debaghi Sohaib et des frères Oussama Ghiz et Amine Ghiz et Zino Talhi, activiste de Bab El Oued font partie des manifestants interpellés

Une vingtaine de personnes arrêtées lors de la marche de vendredi 13 mars ont été placées en garde à vue au commissariat de Cavaignac (Alger). 

 

Auteur
Yacine K.