Aller au contenu principal
Body

FRANCE

Violences à Dijon : de nouveaux renforts de police arrivent

Après 4 jours consécutifs de violence, le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur s’est rendu ce mardi 16 juin à Dijon pour annoncer un nouveau renfort des forces de l'ordre. Depuis vendredi soir, des dizaines de personnes appartenant à la communauté tchétchène ont organisé des expéditions punitives dans le quartier des Grésilles.

Le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, s’est rendu ce mardi 16 juin à Dijon avec un nouveau renfort des forces de l’ordre sur place. Lors de sa visite, Laurent Nunez a annoncé qu’une cinquantaine de fonctionnaires est attendue sur place. Lundi dernier, une centaine de policiers et de gendarmes sont arrivés au quartier des Grésilles pour prêter main forte aux équipes locales.

Ce sont donc deux unités des forces mobiles qui sont présentes à Dijon, unités composée de 60 gendarmes, une quarantaine de CRS et des membres de la brigade anticriminalité et du Raid. En tout, ce sont environ 150 hommes et femmes qui viennent en renfort aux forces de l’ordre dijonnaises. 

L’objectif des autorités est de sécuriser la zone en procédant à des interpellations et en sanctionnant fermement les auteurs de troubles à l’ordre public. Lundi soir, 4 personnes ont été interpellées et une enquête est en cours. Après Laurent Nunez, la présidente du Rassemblement nationale Marine Le Pen s’est elle aussi rendue mardi 16 juin dans l’après-midi à Dijon.

Pour rappel, des dizaines de jeunes Tchétchènes mènent depuis vendredi dernier des expéditions punitives contre des dealers du quartier des Grésilles. Ces derniers auraient passé à tabac un Tchétchène de 16 ans.

Auteur
RFI